Nl
Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : Podcast, global vs local ?

Vendredi 25 Octobre 2019

Seen from Space : Podcast, global vs local ?



Si vous avez le moindre doute sur le succès du podcast, au moins en terme de notoriété, essayez Google Trends : en un peu moins de quatre ans, ce terme n’a pratiquement jamais été aussi populaire dans le monde qu’en cette année 2019, et en particulier au cours de ce second semestre, maintenant bien entamé. Et cette remarque s’applique pleinement aux résultats belges. Ailleurs, le podcast se porte bien : « près du quart des internautes écoutent désormais des podcasts » nous apprennent les Français de Mediametrie. 

Chez nos voisins du Royaume-Uni, le podcast est depuis quelques années intégré à une étude "total audio", pratiquée en "re-contact" auprès d’un peu plus de 2.000 individus déjà sondés dans le cadre de l’enquête RAJAR sur leur écoute de la radio. Appelée MIDAS, cette étude vient de livrer ses derniers chiffres, "Autumn 2019", récoltés au cours des mois de juillet et août. 

Ils nous apprennent que par rapport à l’année précédente, la consommation hebdomadaire de podcast a augmenté de 4 points, à 17%. Quant à la part de temps qui y est consacré, il est maintenant à 4% du total audio, un niveau modeste mais inégalé là aussi. Sans surprise, on note une surconsommation importante chez les jeunes, mais pas les plus jeunes : on parle des 25-34 ans. Ces "starters" professionnels apprécient probablement la facilité de consommation "anywhere anytime". Mais pas nécessairement "any device" : en tout cas, c’est le smartphone qui, au cours des années, est devenu le roi du podcast. 

Retour en Belgique : du côté local, l’étude CIM Radio nous rapporte une pénétration du podcast inférieure à 7% sur la totalité du Royaume. Une valeur en régression par rapport à 2018. Alors bien sûr le profil par âge des consommateurs de podcasts dans notre pays est tout à fait comparable à celui du Royaume-Uni : les 25-34 en sont ici aussi les consommateurs les plus friands. Reste cette étrangeté d’un volume de consommation localement faible, quand le phénomène a l’air de s’envoler au niveau global.

Archive / INTELLIGENCE