Nl


Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : les Flamands à moitié préoccupés pour leur vie privée en ligne

Dimanche 22 Mai 2022

Seen from Space : les Flamands à moitié préoccupés pour leur vie privée en ligne

25 mai 2018. Le Règlement Général pour la Protection des Données entrait en vigueur, provoquant dans nos boîtes mail une certaine cacophonie entre ceux qui avaient vu ce nouveau règlement comme l'imposition de barrières assez épaisses et ceux qui se contentaient de mises en garde finalement légères. Un peu plus d'un an plus tard, l'enquête Digimeter publiait les résultats d'une question nouvelle : « dans quelle mesure êtes-vous préoccupés par votre vie privée en ligne ? » qui cultivait évidemment une proximité avec le sujet RGPD.
Maintenant répliquée dans les éditions 2020 et 2021, cette question fait donc maintenant l'objet d'un (court) historique. Par rapport à 2020, la dernière édition (2021) affiche la stabilité : grosso modo, la population flamande de 18 ans et plus est partagée en deux moitiés : une courte majorité (52%, pratiquement comme en 2020) se dit préoccupée, quand une autre moitié est soit indifférente, soit confiante (ceci dit, ce camp des confiants, c'est moins d'un individu sur cinq). 

Le commentaire d'Imec - auteur de l'étude - pointe une forte augmentation du souci de privacy chez les plus jeunes par rapport à l'année dernière. C'est juste mais un peu court : on voit en effet que la préoccupation était plus forte en 2019, et qu'elle semble s'être tassée depuis : chez les moins de 25 ans, les propositions « très préoccupé » et « préoccupé » réunissaient alors 49% des sondés, les 45% d'aujourd'hui sont donc en-deçà.  

Derrière l'apparente stabilité, ou derrière une évolution comme celle des 16-24 ans, il y a donc encore une différence marquée par rapport aux tout premiers résultats en la matière. Faut-il voir dans les résultats d'il y deux éditions la proximité temporelle de l'instauration du RGPD qui aujourd'hui semble proportionnellement moins présente ? En tout cas, près de 9 utilisateurs d'Internet sur 10 disent avoir pris au moins une mesure de protection de leur vie privée et cette proportion est restée stable depuis 2019. A moitié préoccupés donc, mais néanmoins très actifs sur ce plan.

Archive / INTELLIGENCE