Nl


Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : En Flandre, la FM en ballotage

Vendredi 4 Février 2022

Seen from Space : En Flandre, la FM en ballotage

Selon De Tijd du 25 janvier, c'est en ce début février que devrait tomber les nouvelles attributions des fréquences radio FM en Flandre, avec effet à partir de 2023. FM ? Et oui, cette "vieille" technologie analogique pesait encore aux dernières nouvelles (2021) 56% de l'écoute radio au domicile et 65% de l'écoute en voiture dans le Nord du pays. 

Toujours selon De Tijd, l'enjeu principal est de voir si un challenger pas vraiment inconnu - Studio 100 - va pouvoir convaincre dans un univers où les places - lisez les fréquences - sont rares et très convoitées. Il y a en effet trois lots prévus pour quatre candidats. Ce bouleversement potentiel pourrait évidemment affecter l'un des acteurs privés existants, car on ne parle pas ici des fréquences de la VRT, pour lesquelles rien ne doit changer. 

A cette occasion, nous faisons un triple aperçu des forces en présence, en les consolidant par éditeur, soit une vision plus politique que publicitaire. 
Le premier aperçu concerne le poids de chacun des émetteurs - puis de chacun des groupes - dans l'écoute via streams telle qu'étudiée par Neuromedia pour le compte du CIM, en moyenne sur l'ensemble de l'année 2021. Le deuxième est plus classique, avec les parts d'audience des différentes stations sur trois vagues d'enquête qui couvrent totalement ou partiellement l'année 2021. Enfin, dernière vue sur la radio en Flandre, celle de l'investissement publicitaire, tel qu'il ressort de l'outil de suivi GfK pour l'ensemble de l'année 2021. 

On peut le voir : les périmètres varient selon les sources. Ils peuvent être plus restreint (9 radios nationales) en vue publicitaire ou beaucoup plus large avec le suivi de l'audience : ici, un total de 29 radios identifiées capturent 92% du temps d'écoute ; reste donc une série d'autres stations qui complètent (nous avons fait évidemment plus court dans le graphique). Néanmoins, les trois vues sont claires et confirment le diagnostic établi par le régulateur flamand des médias : en matière de radios individuelles, le paysage du Nord du pays est très diversifié. Mais lorsqu'on applique les indicateurs classiques de concentration sur les groupes - VRT, DPG, Mediahuis, etc. -, on tombe alors sur des indices très élevés d'intégration. L'avenir proche dira si cette concentration va se confirmer.

Archive / INTELLIGENCE