Nl


Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : la vidéo de plus en plus "à la carte", avantage au "grand écran"

Vendredi 14 Janvier 2022

Seen from Space : la vidéo de plus en plus

La vidéo c'est un continuum. Un écosystème si on suit le Whitepaper de l'association VIA sur le sujet. Malheureusement, les sources de données pertinentes sur cet écosystème pourtant cohérent restent divisées en silos et incomplètes. 

En effet nos deux graphiques proviennent de sources différentes, parfois partielles, mais concernent bel et bien des comportements parallèles. 
D'une part, nous avons consolidé par mois l'ensemble des audiences journalières de players vidéo dans l'étude CIM Internet, ce qui nous donne une évolution de la consommation via devices digitaux tels qu'ordinateurs, tablettes et smartphones depuis le deuxième semestre 2018. Une consommation qu'on peut détailler par titre, mais uniquement pour ceux qui  participent à l'étude CIM online : le reste de la consommation vidéo (YouTube ou autres) via les mêmes appareils échappe à ce radar. 

D'autre part, nous avons un flux de données relatives à l'agrégat "TV connectée + DVB" (soit le recours au décodeur numérique hors vision des chaînes de TV et hors vision différée) selon l'étude CIM TV sur les mêmes cibles et la même périodicité : ici, pas de détail disponible sur ce qui est effectivement regardé, mais on sait que les informations recouvrent non seulement la VOD des éditeurs locaux, mais aussi les autres "providers" en la matière. 

C'est du côté de l'agrégat qu'on note une croissance plutôt continue sur la période observée. Croissance qui s'observe non seulement en pénétration journalière comme dans nos graphiques, mais aussi en durée d'utilisation : la consommation vidéo non linéaire via grand écran a en effet gagné 17 minutes par jour en Flandre entre 2019 et 2021 (de 27 à 44 minutes) et 20 minutes côté francophone (de 48 à 68 minutes par jour). En ce qui concerne la vidéo via les players locaux, la croissance est plus lente et on assiste même à un tassement dans le Nord en 2021. 

Pour le moment toutefois, vu l'hétérogénéité des sources, on ne peut que tracer des courbes en parallèle et deviner quel pourrait être leur niveau de duplication. Pas moyen donc de conclure au report d'un écran à un autre, mais l'évolution de la consommation via grand écran telle qu'elle ressort du CIM TV comparée à la courbe CIM Internet a plutôt l'air d'indiquer ce fameux report. Alors qu'on parle de plus en plus du recours aux TV connectées pour la pub digitale, cette montée en puissance du grand écran pour la vidéo est donc plutôt de bonne augure.

Archive / INTELLIGENCE