Nl
Close

INTELLIGENCE

Piqûre, par Griet Byl (MM)

Dimanche 6 Juin 2021

Piqûre, par Griet Byl (MM)



Ce week-end, j’ai reçu ma première dose de vaccin. Tout s'est très bien passé ; la seule chose qui était sérieusement décevante dans l’immense hall où j’ai croisé une partie de ma génération et de ma ville, c’était la musique. L'endroit s'y prête pourtant, c'est là que j'ai assisté à l'un des concerts les plus dansants de tous les temps, il y a une décennie et demie. Las, pour le coup, les baffles répandaient l’une ou l’autre mélodie insipide.

Heureusement, cette expérience était de courte durée, à l'inverse de la promesse de cette nouvelle normalité qui semble enfin se rapprocher. Dans ce contexte, il n'est pas inintéressant de se pencher sur la neuvième (!) vague du Covid-19 Global Barometer de Kantar. Elle a été menée en ligne en avril auprès de quelque 10.000 répondants issus de 21 pays, dont la Belgique.

L'étude divise les pays en trois catégories selon le degré de contrôle de la pandémie (still struggling, improvers et leaders). Premier constat : l’état d’esprit des populations s’améliore dans les trois catégories, mais les inquiétudes restent élevées, même dans les pays leaders. 47% des répondants se disent toujours préoccupés par l'avenir (contre 49% l'an dernier).

L’étude se penche aussi sur certaines de nos bonnes résolutions exprimées en début de la pandémie, il y a un an : accorder une attention accrue à l’hygiène, manger plus sainement, passer plus de temps avec notre famille... En réalité, nous avons principalement pris l’habitude de faire des achats en ligne. Du coup, le commerce électronique est le canal qui a connu la progression la plus rapide en 2020 ; il a réussi à doubler son taux de croissance par rapport à 2019. Près de la moitié des consommateurs auraient l'intention de continuer à utiliser les boutiques en ligne nouvellement découvertes et à acheter les marques qu’ils viennent de tester pendant la pandémie.

En même temps, les personnes interrogées aspirent toujours à une véritable expérience de shopping présentielle. D’après l’étude, le shopping est la deuxième expérience post-confinement la plus attendue (après le coiffeur) et près de 70% préfèrent faire leurs achats au supermarché, bien que la moitié évalue l’expérience des courses online positive.

Kantar a également évalué les attentes par rapport aux marques et leur évolution au fil des mois. Conclusion : aujourd'hui, davantage de répondants pensent que les marques devraient désormais montrer l'exemple en matière de bonnes pratiques et d'innovation (24% vs. 17% en vague 3) et jouer un rôle pratique dans notre quotidien (22% vs. 29%). En revanche, elles ne devraient pas trop se soucier de notre état d'esprit, ni de nos préoccupations ni du partage de leur expertise. Quelle prise de conscience prosaïque ça doit être pour toutes ces marques engagées qui essaient d’être pertinentes dans le monde de ces consommateurs post-pandémiques que nous serons bientôt tous.

Archive / INTELLIGENCE