Nl
Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : Ecoute radio, le digital cartonne, mais quel digital?

Dimanche 28 Février 2021

Seen from Space : Ecoute radio, le digital cartonne, mais quel digital?

Avec la publication par maradio.be de résultats d'enquêtes semblables à celles déjà dévoilées pour la Flandre, on dispose maintenant d'une vue complète sur l'écoute de la radio via des canaux digitaux. Opérés par le même institut (IPSOS), via les mêmes méthodes (recueil de données téléphoniques), sur des échantillons comparables (2.000 Nord, 1.500 Sud en 2020) et au cours de périodes pas trop éloignées (mi-septembre et octobre 2020 en Flandre, décembre 2020 pour l'essentiel en francophonie), les deux plus récents baromètres se prêtent très bien à une comparaison de leurs résultats. 
Selon ces enquêtes, la FM, technologie "moderne" des années '80, a bien amorcé sa descente dans la consommation radio. Descente plus accentuée en Flandre, mais pas de beaucoup. Les données relatives aux francophones montrent qu'en 2020 une forte accélération s'est produite au profit de l'écoute digitale de la radio dans le Sud de la Belgique. Mais malgré l'incontestable progression du DAB+ dans les sources d'écoute, on peut suivre Frédéric Antoine, professeur émérite à l'UCLouvain, lorsqu'il écrit dans son blog que le gros de l'écoute digitale de la radio ne peut être crédité au DAB. 

Jusqu'ici, ce sont bel et bien d'autres canaux - Internet et télévision - qui forment l'essentiel de l'écoute digitale dans son ensemble. Et Frédéric Antoine de remarquer que l'écoute via Internet ou via un décodeur TV numérique n'exigent aucune acquisition de matériel supplémentaire ou de remplacement. Ce qui n'est évidemment pas le cas du DAB+ qui demande soit le remplacement des récepteurs existants, soit leur adaptation à la nouvelle norme. Le DAB+ sera donc peut-être plus long qu'on ne croit à s'imposer. 

Bon à savoir : le Royaume-Uni vient de repousser l'échéance de la mort de la FM à 2032, donnant ainsi à la technologie analogique une prolongation de dix ans. Les "vieux" récepteurs FM ne seront donc pas condamnés au rebut aussi vite que certains l'imaginent !

Archive / INTELLIGENCE