Nl
Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : Le lockdown booste à nouveau la TV

Dimanche 29 Novembre 2020

Seen from Space : Le lockdown booste à nouveau la TV

Il y a peu, nous observions l'emballement de l'audience des journaux télévisés dans les semaines qui ont précédé l'actuel lockdown. Depuis, sans réelle surprise et dans une logique que nous commençons à connaître, la consommation TV a, globalement, continué à augmenter avec le début de ce second confinement. Même si on n'atteint pas les volumes observés au début du premier lockdown, on s'en approche. Mais n'oublions pas que ce second confinement est moins strict que le premier. 

En ce début du mois de novembre, on est pas loin de 4 heures de télévision en moyenne par jour pour les 18-54 ans dans le Nord du pays, et 4 heures et demie dans le Sud (total screen usage). Sachant que tout le monde ne regarde pas la TV tous les jours, mais bien environ 75% des 18-54 ans actuellement, la durée de vision moyenne de ceux qui allument effectivement la télévision est, ces dernière semaines, de 5 heures dans le Nord et 6 heures dans le Sud. 
Ces chiffres très conséquents sont en nette progression par rapport à ceux de 2019, même si les écarts sont moins spectaculaires qu'au printemps. Rappelons toutefois que nous sommes dans une période d'audiences d'automne traditionnellement plus élevées. Cette progression est visible sur tous les types de consommation TV. Même si c'est sur les "other screen usage" qu'elle est la plus marquée, on l'observe aussi (souvent à deux chiffres) sur l'audience totale des chaînes, y compris en live. Ceci avec les différences connues, à savoir que les volumes et les progressions sont moins marqués sur les jeunes adultes que sur leurs aînés. Les chaînes en live représentent environ la moitié des volumes observés. Si on ajoute la vision différée, la télévision "stricto sensu" représente plus de 70% de la durée de vision dans le Nord, et plus de 60% dans le Sud.

L'écran de télévision est donc à nouveau au centre des ménages confinés, leur offrant a priori ce dont ils ont le plus besoin : de l'information et du divertissement. 

Coté news, l'audience moyenne des JT nationaux est toujours nettement plus élevée que la normale pendant ces deux premières semaines de confinement, entre la crise sanitaire locale et le feuilleton des élections américaines. Côté divertissement, le sommet des tops TV voient "The masked singer" ou "De slimste mens" dans le Nord, "Koh-Lanta" ou "L'amour est dans le pré" dans le Sud. Les Belges cherchent visiblement à se détendre, et la part très conséquente que représente les "other screen usage" plaide en ce sens également. Cette logique profite évidemment aux grandes chaînes nationales, publiques et privées, qui peuvent jouer sur les deux tableaux.

Sachant qu'en termes d'investissements bruts, ce mois s'annonce plutôt bien, novembre devrait se clôturer sur (enfin) une note positive, avec une progression à la fois de l'audience et des investissements publicitaires.

Archive / INTELLIGENCE