Nl
Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : Et si la TV venait à disparaître ?

Vendredi 5 Avril 2019

Seen from Space : Et si la TV venait à disparaître ?



L’info avait fait de gros titres : selon la dernière version du Digimeter, seuls 5% des Flamands interrogés regretteraient de ne plus pouvoir user de leur TV, quand 45% (chiffre en forte hausse) estiment ne pas pouvoir se passer de smartphone. Ils répondaient ainsi à la question : "Welke technologie zou je het minst kunnen missen voor persoonlijk gebruik ?".

Catastrophe annoncée donc pour "la TV de papa", ringardisée par les nouveaux écrans, et appelée à disparaître. On ne peut trouver contraste plus frappant quand, en ce mois de mars 2019, le Syndicat National de la Publicité Télévisée (SNPTV, France) publie des chiffres qui vont franchement dans un sens contraire : plus d’un Français sur deux (56%) parmi les 1.500 individus interrogés regretterait la perte de la TV live et 40% le replay. Nous n’avons pas l’intitulé exact de la question posée en France, mais on devine qu’elle se focalise sur le contenu et l’expérience utilisateur. Une approche très différente de celle du Digimeter, qui aborde le phénomène sous l’angle de la technologie (sachant que le contenu TV peut être consommé via d’autres écrans…). 

Qui croire alors ? Honnêtement, il est difficile de concevoir que seule une infime minorité de Belges néerlandophones ressentirait un manque pour une activité qu'ils pratiquaient l’année dernière à hauteur de 178 minutes par jour, soit tout juste moins de 3 heures (CIM TV, 15+ Nord, ATV Live+7). Dans toute enquête déclarative, la question posée pèse très lourd. Le Digimeter a probablement fait couler beaucoup d’encre et de salive avec sa question "techno", mais plutôt raté le test de vraisemblance sur la réponse.

Archive / INTELLIGENCE