Nl
Close

MEDIA

RTL Belgium : Rossel et DPG Media à 50/50

Lundi 28 Juin 2021

RTL Belgium : Rossel et DPG Media à 50/50

RTL Group va donc céder 100% des parts qu’il détenait dans RTL Belgium depuis décembre 2020 à Rossel et DPG Media, lesquels vont reprendre l’ensemble à 50/50. La transaction s’élève à 215 millions d’euros, auxquels s’ajouteront 35 millions reversés à RTL Group sous forme de dividende. « La trésorerie de RTL qui est de 60-70 millions, le permet largement », détaillait dans Le Soir Bernard Marchant, CEO de Rossel et futur président du CA de RTL Belgium. Car c’est en effet Rossel qui prendra le lead de RTL Belgium.
 
L’opération doit évidemment être approuvée par l’Autorité de la concurrence et les parties espèrent qu’elle pourra être finalisée d’ici la fin de l’année
 
Dans l’interview croisée qu’il a accordée au journal de Rossel avec son partenaire, Christian Van Thillo, Executive Chairman de DPG Media, explique leurs motivations conjointes : « Il y a deux éléments. Le premier ce sont les synergies à développer entre une maison audiovisuelle et une maison d’édition de journaux et magazines. On l’a observé en Flandre lorsque nous avons racheté VTM. Nous avons pu mettre une nouvelle formule rédactionnelle, NewsCity, où chaque rédaction conserve son indépendance. Nous reprenons les compétences de chacun de ces médias sur HLN.be, ce qui nous a aidés à développer une offre multimédia qui connait un grand succès. »
 
« Le second, c’est la publicité », ajoute Van Thillo. A ce niveau, on notera qu’il insiste sur le digital : « Nous constatons que les annonceurs et les agences demandaient une offre digitale nationale (...) Rossel est leader dans le sud au niveau de l’offre digitale. Il y a donc une complémentarité importante. » « Une des raisons essentielles de ce rapprochement est de s’assurer que les centres de décision publicitaires restent en Belgique par la dynamique de l’offre », confirme Bernard Marchant. Voulant dire que l’on doit s’attendre à la création d’une nouvelle méga-régie nationale ? « C’est à discuter. Rien n’est décidé », répond Van Thillo.
 
En ce qui concerne le B2C, Marchant a souligné que les marques Le Soir, Sudpresse et RTL seront évidemment maintenues : « Il y aura des rapprochements, mais pas de manière aussi marquée qu’entre VTM et HLN dans le sens où RTL a vocation d’être aussi une marque digitale. » Il ajoute que les formats d’information digitale sur RTL seront toujours différenciant par rapport aux formats de presse, « alors qu’aujourd’hui ils sont en concurrence directe ».
 
A ce niveau, les nouveaux actionnaires entendent se concentrer sur la transformation numérique accélérée des chaînes de radio et de télévision de RTL Belgium. 
 

Archive / MEDIA