Nl
Close

MEDIA

Les pistes de la FWB et Deloitte pour enrayer l'érosion des revenus pubs

Jeudi 27 Mai 2021

Les pistes de la FWB et Deloitte pour enrayer l'érosion des revenus pubs

Dans un communiqué publié sur le site de la ministre des médias Bénédicte Linard, la Fédération Wallonie-Bruxelles résume les conclusions de l’audit commandé à Deloitte sur l’état des lieux du marché publicitaire francophone et les pistes proposées par le consultant pour « adapter les modèles économiques appliqués au marché publicitaire et maintenir le financement de contenus de qualité ». 
 
En substance, l’audit confirme l’érosion structurelle des revenus pubs des médias francophones, « fragilisés par la taille restreinte de notre pays, sa fragmentation, sa perméabilité aux médias français et bien sûr par la croissance exponentielle des Gafa qui captent une part de plus en plus grande des dépenses des annonceurs ». 
 
Les pistes proposées par Deloitte pour « améliorer la résilience des médias et moderniser l’ensemble de l’écosystème publicitaire » ont déjà été souvent évoquées. Ainsi, Deloitte suggère une solution unique programmatique et une plateforme commune de diffusion de contenus, ainsi qu’un partage de données entre acteurs. Le consultant relance aussi l’idée d’un identifiant unique sur l’ensemble des plateformes et plaide pour une profonde refonte des outils de mesure d’audience devenus « dysfonctionnels » et « de moins en moins adaptés »
 
Enfin, Deloitte mise sur l’intervention de l’Etat, suggérant notamment la mise en place d’incitants fiscaux pour les annonceurs qui investissent dans les médias locaux, et celle d’un Observatoire de la pub pour mesurer les dépenses et recettes des Gafa, objectiver les flux et la dynamique du marché, favoriser les collaborations, etc. 
 
« Cette analyse nous donne une vision claire des faiblesses du modèle économique actuel des médias qui dépend essentiellement des recettes publicitaires, et offre des pistes de réflexion intéressantes pour les rendre plus résilient à l’avenir, face à un marché de plus en plus concurrentiel », conclut Bénédicte Linard.

Archive / MEDIA