Nl
Close

MEDIA

RTL Group va acquérir la totalité des parts de RTL Belgium

Mardi 1 Décembre 2020

RTL Group va acquérir la totalité des parts de RTL Belgium

C’est la fin d’Audiopresse, un montage vieux de 35 ans qui a longtemps permis aux éditeurs actionnaires de RTL Belgium d’engranger de solides dividendes. RTL Group annonce avoir obtenu leur accord de principe pour acquérir leurs parts dans RTL Belgium. Celles-ci seront payées en espèces et en actions de la filiale de Bertelsmann, sans plus de précision. La participation de RTL Group dans RTL Belgium s’élèvera ainsi à 100%. « L’objectif est de réaliser l’opération avant la fin 2020 », commente Philippe Delusinne, CEO de RTL Belgium.
 
Jusqu’ici, via leur structure Audiopresse, Rossel, IPM et Mediahuis (à la faveur de la reprise de Vers L’Avenir par Corelio à l’époque) détenaient 34% de RTL Belgium. Depuis 2006, les actionnaires belges, en l’occurrence Rossel et Lemaire Electronics (la société du co-fondateur de Radio Contact, Francis Lemaire) étaient également représentés dans Radio H, la structure qui chapeaute les activités de Contact et Bel RTL, avec 24,9% chacun. 
 
Dans un communiqué distinct d’Audiopresse, Rossel, IPM et Mediahuis, se disent conscients qu’il est crucial pour un acteur de la taille de RTL Group, de chercher à développer toutes les collaborations industrielles appropriées entre ses différentes sociétés filiales dans le contexte actuel de transformation numérique des médias, qui accélère l’émergence de nouveaux usages. « Ce que la configuration actionnariale actuelle ne facilite pas », indiquent-ils. 
 
« Après de très nombreuses années de collaboration fructueuse, les actionnaires minoritaires et RTL Group ont, pour ces raisons, convenu qu’il était plus efficace que les activités télévision de RTL en Belgique soient à l’avenir contrôlées à 100% par RTL Group », ajoutent les trois éditeurs.
 
De son côté, Elmar Heggen, COO et Deputy CEO de RTL Group, déclare que cette opération s'inscrit dans le cadre de la stratégie du groupe visant à consolider sa présence en Europe, partout où des opportunités intéressantes se présentent. « Nous continuerons à investir dans RTL Belgium et à accélérer la transformation de ses activités, en particulier à travers les services de streaming et les technologies publicitaires ainsi que celles liées aux données », assure-t-il. 
 
A la question de savoir si l’initiative de la reprise/revente est venue de RTL Group ou des actionnaires belges, Philippe Delusinne répond qu’il s’agit d’une démarche totalement conjointe, issue des échanges réguliers entre administrateurs/actionnaires. « Les premiers échanges sur le sujet ont eu lieu au cours de l’année 2019 », ajoute-t-il. Plus précisément, lorsque Francis Lemaire avait annoncé sa volonté de revendre ses parts dans Radio H, comme l’avait révélé Le Soir à l’époque. Ce qui avait conduit les actionnaires de RTL Belgium à mandater Degroof Petercam pour estimer la valeur de l’entreprise… et suscité des velléités chez Rossel. Bernard Marchant, CEO du groupe, confirme : « Il y a eu de notre part des propositions de rachat de l’ensemble des opérations mais RTL n’a pas voulu envisager une vente. A partir de là, il fallait juste négocier les conditions de sortie », commente-t-il dans les colonnes de son journal.
 
Interrogé sur les collaborations industrielles entre filiales du groupe, évoquées ci-avant par Audiopresse, le CEO de RTL Belgium déclare qu’à l’instar de ce qui s’est fait pour le lancement de RTLplay, basée sur la plateforme développée en France par M6, « d’autres synergies seront envisagées si les intérêts de la filiale belge et d’autres filiales sont convergents. » 
 
« Dans le même esprit , des coopérations peuvent être envisagées avec les anciens actionnaires de RTL si des intérêts communs peuvent être rencontrés », conclut Philippe Delusinne.

Copyright JMMDPhotography

Archive / MEDIA