Nl
Close

MEDIA

Les restructurations et la reprise d'INM plombent les résultats de Mediahuis

Jeudi 27 Février 2020

Les restructurations et la reprise d'INM plombent les résultats de Mediahuis

Pour 2019, et pour la cinquième année consécutive, Mediahuis affiche un chiffre d’affaires consolidé en hausse, à 857,9 millions d’euros (+4,7%). Lors de cet exercice, qualifié d’année d'investissement et de croissance internationale, le groupe a réalisé un résultat opérationnel de 65,9 millions (+19,6%) mais son résultat net accuse un recul, de 28,2 millions à 15 millions. 
 
L'acquisition du groupe irlandais Independent News & Media, qui édite notamment l'Irish Independent, le Sunday Independent et The Belfast Telegraph, a pesé sur les comptes, de même que les coûts liés à la restructuration du groupe, en ce qui son désengagement de l’activité d’impression. 
 
De manière plus large, Mediahuis dit avoir enregistré une forte croissance du nombre d'abonnés, tant en Belgique qu’aux Pays-Bas, « attribuable pour une bonne part au succès de sa stratégie numérique et au nombre croissant de consommateurs disposés à payer pour un journalisme numérique de qualité ». Un pourcentage que le groupe évalue entre 15% et 40% selon les titres. Mediahuis insiste également sur sa volonté d’évoluer vers des services numériques misant résolument sur une expérience utilisateur optimale et sur la valeur ajoutée de la vidéo et de l'audio. 
 
En revanche, Mediahuis constate que la baisse qualifiée de structurelle s’est poursuivie dans le marché des toutes-boîtes, ce qui a conduit à l'arrêt des activités Rondom sur le marché belge. De même, au sein de Mediahuis Limburg, les activités dans ce segment ont été réorganisées et la décision a été prise d’intégrer le toutes-boîtes VIA comme supplément hebdomadaire du journal De Limburger.
 
Mediahuis pointe sa diversification, qualifiée de « pilier de croissance », rappelant la reprise de 35% de l’américain Mather Economics, la prise de contrôle de 4 All Solutions, les deux joint-ventures avec DPG Media, celle qui opère sous le nom de Jobat en Belgique et celle qui a vu le regroupement des marques Gaspedaal et AutoTrack aux Pays-Bas. 
 
Mediahuis constate par ailleurs que les recettes publicitaires restent sous pression, surtout en Belgique avec un résultat en-deçà des attentes. 
 
Gert Ysebaert, CEO de Mediahuis, résume : « 2019 a été une année d'investissement importante. Nous avons investi dans l'accélération numérique de notre portefeuille, affiné notre organisation et grandi à l’international. En 2020, ces investissements auront un effet positif et se traduiront par une nouvelle augmentation du résultat net. » 
 
« Notre groupe dispose aujourd'hui d'une base financière solide. Cela nous donne, pour les prochaines années, la marge de manoeuvre nécessaire pour poursuivre notre expansion. Forte de cette ambition, et parce qu’elle a foi dans le journalisme indépendant et dans la capacité de notre groupe de mener à bien la transformation numérique de nos marques, Mediahuis a tous les atouts en mains pour continuer de croître et se transformer en une entreprise de médias européenne solide. »

Archive / MEDIA