Nl
Close

TRAINING&BOOKS

Mais que vient faire l'ancien patron de Cambridge Analytica à Cannes?, par Fred Bouchar (MM)

Samedi 6 Avril 2019

Mais que vient faire l'ancien patron de Cambridge Analytica à Cannes?, par Fred Bouchar (MM)

Je ne sais pas vous mais perso, je suis resté stupéfait en apprenant mercredi dernier que le fondateur de Cambridge Analytica fera partie du line-up des Cannes Lions en juin pour « discuter de l’aspect moral des data ». 
 
Oui, vous avez bien lu : Alexander Nix va nous entretenir de l’aspect moral des data ! 
 
Même que ce sera sa première apparition publique depuis son audition au Parlement britannique dans le cadre du scandale autour de l’utilisation des données utilisateurs de Facebook, précise le communiqué, comme pour encore pousser d’un cran le curseur du buzz. Il ose Nix. Pour rester dans l’imagerie burnée qu’affectionne l’ancien CEO (regardez ce reportage de Channel 4), on peut même dire qu’il a des couilles grosses comme l’enveloppe de $8 millions qu’il aurait pompés à Cambridge Analytica juste avant sa fermeture.
 
Mais quelle mouche a donc piqué les organisateurs des Cannes Lions ? 
 
Les data sont assurément une matière qui méritent leur place - il suffit de voir l'offre de Publicis sur Epsilon : $5 milliards, soit 40% de la valeur boursière du groupe français. Mais n’y avait-il vraiment personne d’autre pour discuter de leur importance que ce profil toxique peu fréquentable qui incarne la face sombre de toutes les valeurs d’inclusion et de responsabilité sociétale dont se prévaut le Festival ? 

On évoquait le mot buzz : c’est peu dire que d’année en année, Ascential, le groupe coté aux commandes des Cannes Lions, joue de plus en plus la carte people et célébrités pour attirer le chaland. Sa volonté serait-elle de faire muter son festival marcom en un grand raout pop culture, à l’image de SXSW ?
 
Après tout, pourquoi pas ? On pourrait d’ailleurs leur suggérer un débat sur les vertus du cannabis légal avec El Chapo, Spike Jonze et… David Droga, par exemple. Vous avez lu son interview dans Campaign ? Depuis qu’il s’est vendu à Accenture, notre ami se voit en super-héros plein de bonnes intentions et au sommet de sa puissance qui va « prendre l’industrie par la peau du cou ». 

Archive / TRAINING&BOOKS