FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Ernst-Jan Van Leeuwen (YouTube): « Les annonceurs peuvent s'inspirer des YouTubeurs »

Samedi 17 Février 2018


Ernst-Jan Van Leeuwen (YouTube): « Les annonceurs peuvent s'inspirer des YouTubeurs »
Comme chaque année, YouTube a sélectionné fin janvier les cinq vidéos les plus populaires de l’année écoulée, sur base du nombre et du taux de vues et de l’engagement. Nous avons demandé à Ernst-Jan Van Leeuwen, Industry Manager chez YouTube Belgique, de nous esquisser les grandes tendances.

Pourriez-vous tout d’abord nous rappeler le top cinq ?

La première place est occupée par un spot de la série Recytyre Media (AB), suivi d’un spot sur les déguisements de Studio 100 (Vidso). En troisième lieu vient Comic Station Antwerp (Bubka), puis une autre vidéo pour Recytyre Media (AB), et enfin le spot Extra Smile pour Brussels Airlines (TBWA). Ensemble, ils ont comptabilisé 755.483 minutes de visionnage.

Quelles leçons peut-on tirer de ces success-stories ?

On pourrait dire que ces vidéos se basent sur le modèle ABCD. A comme "attirer l’attention", dans le sens où la vidéo doit commencer de façon impactante pour capter l’intérêt de l’internaute ; le déroulement d’une vidéo Internet est très différent de celui d’un spot télé, qui a un rythme beaucoup plus lent. B comme "branding" : où intégrer le message de la marque ? Au début ou à la fin ? Le choix dépend de l’objectif que l’on veut atteindre. S’agit-il de valoriser la marque ou d’en accroître la notoriété ? Dans le premier cas, il vaut mieux la mentionner à la fin, et dans le second au début.

Et que représentent les lettres C et D ?

Le C veut dire "connecter", une exigence essentielle sur le Net, où les internautes peuvent décrocher à tout moment. Il faut donc essayer de les retenir, de les captiver jusqu’à la fin. Dans la vidéo de Comics Station Antwerp, par exemple, les images se succèdent si rapidement qu’il est impossible de détourner le regard. Le D, enfin, signifie "direct". Sur ce point, les annonceurs peuvent s’inspirer des YouTubeurs, qui s’adressent directement à leur groupe cible, l’interpellent, font des commentaires, etc. On assiste là à une forme d’interaction directe.

Peut-on discerner certaines tendances dans les créations qui font un carton ?

Très certainement. On peut en citer au moins trois : l’importance de la famille pour obtenir un story-telling émouvant, le rôle majeur de la musique - que vous l’aimiez ou pas, "Despacito" est la vidéo la plus souvent visionnée jusqu’ici - et l’allusion à l’actualité sociale. Cela vaut à l’échelle internationale, mais aussi en Belgique.

Quelle est la position de la Belgique par rapport au reste du monde en matière de vidéo en ligne ?

Aujourd’hui, notre pays est en phase avec le niveau international. Il compte pour l’instant quelque 100.000 YouTubeurs, de sorte que nous sommes en train de rattraper notre retard. Cette croissance a son importance, car YouTube est une plateforme qui permet aux annonceurs de toucher la cible qui les intéresse. Elle séduit en effet des créateurs et des internautes aux intérêts très variés, et les contenus qu’elle diffuse peuvent compter sur une très grande attention. Nous voulons poursuivre nos efforts en ce sens. L’année dernière, nous avons ouvert notre premier YouTube Space à Bruxelles. C’est un lieu où les YouTubeurs se réunissent pour apprendre, partager et créer ensemble. Aménagés partout au monde, ces "spaces" offrent des ateliers et des ressources de production ultramodernes. En 2018, nous allons prendre une initiative similaire dans le but de stimuler le plus possible l’écosystème local.
 
 



ARCHIVE / MEDIA - ONLINE






INTERVIEW

Gert Ysebaert (Mediahuis) : « Nous faisons du journalisme et c'est cette activité que nous devons monétiser, quel que soit le canal utilisé »

Gert Ysebaert (Mediahuis) : « Nous faisons du journalisme et c'est cette activité que nous devons monétiser, quel que soit le canal utilisé »



DOSSIER  



Saatchi & Saatchi New Directors' Showcase : les choix de Ridley Scott  


Le jeudi matin, les habitués des Cannes Lions ont fait sagement la file pour assister à l’un des temps forts du festival : le New Directors’ Showcase de Saatchi & Saatchi. Cette année, la séance a...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Cinq enjeux majeurs pour le Retail  


Les temps changent. Et ces changements frappent de plein fouet le commerce de détail. La digitalisation et l’élargissement d’échelle provoqué par une grande vague de consolidation ont entièrement...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Creative Belgium Awards 2018 : le Grand Prix et les 13 campagnes en or  


A l'instar de l'édition 2017, une seule campagne a été couronnée d'un Grand Prix cette année aux Creative Belgium Awards : "Closer than you think" pour Child Focus dans la compétition Media...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier