Nl
Close

TRAINING&BOOKS

Constante A-normalité. Au revoir équilibre, bonjour progrès, par Danny Devriendt (MD, IPG/Dynamics)

Lundi 22 Mars 2021

Constante A-normalité. Au revoir équilibre, bonjour progrès, par Danny Devriendt (MD, IPG/Dynamics)

Ça fatigue de suivre le SXSW. Il faut tenir le rythme d’une avalanche de réflexions, keynotes, indicateurs SMART, découvertes et autres matières qui donnent vraiment à réfléchir. Encore et encore. Après une semaine de SXSW, mes neurones en fusion génèrent assez de chaleur pour propulser un kilo de pizza végétarienne en orbite de Saturne. Il est maintenant l’heure de laisser reposer les choses, décanter cette cuvée, et prendre un peu de recul. Tout brillant n’est pas un nouveau diamant… Et les eaux troubles recèlent peut-être encore l’une ou l’autre perle…

Mais la matière à réflexion ne manque donc pas :

Il n’y aura pas de nouvelle normalité

C’est un fait : l’ancienne normalité n’est plus, et si vous attendez la nouvelle, autant attendre Godot. Le changement est lui bel et bien là, et il va rester. Il est tellement omniprésent qu’il est devenu constant. Il est partout, et va en s’accélérant, comme une gigantesque boule de neige qui roule toujours plus vite, entraînée par la technologie, les données, l’apprentissage rapide, la vitesse de traitement, le calcul quantique et la 5G. Le changement se répand sur, dans et autour de la planète. Il pose ses vues sur la Lune et Mars. Il remanie les villes, écoles, entreprises et pays. Il est flamboyant, tout attisé qu’il est par les nouvelles énergies, la mobilité, la sociologie, l’éducation, les soins de santé, l’anthropologie, la biologie, les nanotechnologies…

C’est une évolution de mode de vie et de fonctionnement éthique, qui doit aussi préserver la planète, améliorer le bien-être et générer un bénéfice sain. Pas de place pour la normalité dans tout ça.

L’avenir passe par l’expérience

Si la technologie et les données sont omniprésentes (et bientôt omniscientes ?), elles passent doucement à l’arrière-plan. La technologie est là, elle va rester et elle va nous donner un bel élan. Mais comme le feu, l’électricité et le wifi avant elle, la technologie est là, acquise. Comment utiliser cette technologie pour faire le bien et arriver à un mieux : voilà la question à un milliard de dollars pour bientôt huit milliards d’âmes. L’avenir ne s’écrit pas à propos de la technologie : il va s’articuler avec elle. Comment arriver à améliorer la vie, l’apprentissage, le progrès, le travail, les soins et la prospérité : voilà les questions que tout le monde se pose aujourd’hui. L’avenir passe par l’expérience. Par l’unité, le partage, la collaboration et la réinvention. Par le courage de changer, et de viser une expérience meilleure. Par la volonté de devenir de « meilleurs humains » : un défi de taille à l’horizon.

L’expérience de l’(e-)employé

Les entreprises et organisations (ainsi que leurs équipes) se pressent pour réinventer l’environnement de travail. Celui-ci sera plus que probablement une construction hybride, où le "où" et le "quand" de l’exécution du travail seront moins importants que le "comment". L’approche générale du business va passer d’une culture axée sur la froideur d’indicateurs clés de performance et de présence à une culture collaborative articulée autour d’indicateurs opérationnels basés sur la qualité et la pertinence. L’expérience de l’employé (numérique) remanie jusqu’à la structure de base de la plupart des entreprises. Les organisations voient que leur capital réel, leur "or liquide", ce sont les personnes qui travaillent pour et avec elles. Le terme de "capital humain" a été inventé il y a des années, mais il est aujourd’hui plus pertinent que jamais. Si les entreprises ont de moins en moins de murs, de moins en moins de bâtiments et de moins en moins de présence physique, leurs vrais ambassadeurs seront plus que jamais leurs équipes, à tous les niveaux. La culture et les valeurs partagées sont de bons ingrédients pour cette nouvelle mayonnaise. L’avenir des entreprises se discutera lors de "rassemblements sensés" plutôt que de réunions à l’infini : on se rencontre pour faire une différence et un impact, pas pour le plaisir de prolonger des rapports à rallonge.

L’expérience consommateur à la lumière des valeurs

Les consommateurs aussi font leurs choix en fonction de leur expérience : achats sans accroc, paiement sans contact, commerce phygital, shopping mobile et social. Livraison à la demande, facturation sans souci. Voilà les principaux ingrédients. Mais les consommateurs ne s’intéressent plus uniquement à l’offre d’une marque. Ils envisagent aussi la pertinence de la marque. Ils examinent à la loupe les valeurs et raisons d’être des marques auxquelles ils acceptent d’être associés. Ils ne se contentent plus d’une vague « présentation des valeurs de l’entreprise » sur un site web : ils veulent des preuves de valeur. Et les actions qui vont avec. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. L’impact total d’une entreprise, marque et organisation a un énorme effet sur la perception consommateur/marque/expérience. On ne manquera pas de pointer les mensonges et incohérences.

L’avenir sera fait de valeurs, et de choix

À l’arrivée, cela revient à faire les bons choix. Où, quand et comment travailler ? Comment réinventer l’environnement de travail, la ville, la mobilité et l’éducation ? Comment faire fonctionner la magie de l’inclusion à tous les niveaux ? Comment faire cohabiter valeurs éthiques et volonté de profit ? Comment donner des chances à davantage de gens sans ruiner l’environnement ? Comment prendre soin de nos enfants ? De nos aînés ? Des minorités fragiles ? De notre écosystème ? Serons-nous en mesure d’ouvrir un dialogue à tous les niveaux ? Oserons-nous la réelle évaluation pour un vrai changement ?

L’avenir se cherche de bons leaders

Le SXSW a surtout montré que le début du prochain chapitre ne tournera pas autour de la technologie, mais plutôt autour des leaders et de leaderships. Des meneurs qui doivent prendre la barre et oser remettre le statu quo en question. Des profils avec la volonté et la capacité de garder le bon tout en ouvrant la porte à de nouvelles opportunités et possibilités. Des gens qui bâtissent l’avenir autour du bien-être humain, dans le respect de la planète et en générant un bénéfice sain. Le simple fait de faire du chiffre n’assurera plus une place dans l’équipe de tête.

Une communication ouverte, respectueuse, bidirectionnelle et transparente sera l’épine dorsale de cette société en pleine évolution. Une période passionnante s’annonce pour nous, créateurs d’histoires, maîtres du marketing et magiciens des médias : notre profession va être au cœur de l’action.

Serons-nous assez bons pour extraire Excalibur de la roche ?

Archive / TRAINING&BOOKS