FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close
ARCHIVE

Le Stressmannetje se la joue

Vendredi 4 Avril 2014


Le Stressmannetje se la joue
Assets :
video website
Credits :
Sound Studio : Het Geluidshuis
Client : De Lijn
Contacts : Tamara De Bruecker, Mark Cammaerts, Stephanie Schepens
Agency : FamousGrey
Business Director : Mieke Van de Gehuchte
CD : Tim Driesen
CD : Iwein Vandevyver
Digital CD : Laurent Dochy
Creation : Yves Van Hacht
Creation : Ruben De Praetere
Creation : Luc Shih
Creation : Jolien Elegeert
Project Leader : Charlotte Ghekiere, Bart Segers
UX Design : Pieter Nijs
Development : Bert Vermeire, Thomas Mattheussen, Kevin Peters, Benjamin Van Maldergem
Artwork : Kristof Luyckx
Design : Laurens Groven, Lauwri De Pater
PR Manager : Kathy Van Looy, Anne-Cécile Collignon
RTV Producer : Charlotte Mathias
Film Production Company : Czar
Régie : Mark Roels & Emma De Swaef

Le célèbre Stressmannetje imaginé par Famous pour De Lijn, est de retour. Cette fois, il est le héros d'un jeu mobile en ligne, dont l'objectif est à nouveau de démontrer aux automobilistes que circuler en transports publics est beaucoup moins stressant.

En à peine un an et demi (il est né le 10 décembre 2012), le Stressmannetje est devenu une véritable star en Flandre. Il est sorti de l'imagination des créatifs de Famous qui l'ont imaginé pour symboliser le stress que ressent tout automobiliste au volant de son véhicule. Alors qu'il est manifestement si simple de rester zen en ville, notamment en prenant les transports en commun… Charlotte Ghekiere, Account Manager : « Nous avons remporté le budget en 2012. Soit au lendemain de la crise qui a fortement touché la société publique. Elle a dû revoir ses investissements à la baisse, supprimer de lignes et des emplois. Bref, à l'époque, la santé et l'image de De Lijn n'étaient pas vraiment au top… Notre mission était donc de trouver un moyen d'inverser la vapeur. »
 
Ce sera le job de cette petite poupée qui, à défaut d'être mignonne, se veut le portrait parfait d'un automobiliste, coincé derrière son volant à l'heure de pointe… Autrement dit, un personnage parfaitement infréquentable et dont le vocabulaire se limite à quelques noms d'oiseaux et autres injures. Mais c'est bien connu : exagérez le trait, et la sympathie sera bien souvent au rendez-vous… Les chiffres en témoignent. A ce jour, Stressmannetje compte plus de 240.000 fans sur Facebook et ses aventures ont été visionnées près de 1,2 million de fois sur YouTube.
 
Mieux, quand on s'attaque au porte-drapeau de De Lijn, la réaction des Flamands ne se fait pas attendre. Lors d’un récent numéro de l’émission Volt sur Een, le présentateur Kobe Ilsen a voulu savoir qui des transports en communs ou de l'automobile était réellement le plus stressant. Résultat : les transports en commun… Même si les conditions du test étaient discutables, Famous et son client en seraient restés probablement là. Sauf que Kobe Ilsen a terminé sa démonstration en maltraitant Stressmannetje. « Dès le lendemain, nous avons diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo mettant en scène notre poupée choquée et très attristée par la réaction de l'animateur », se souvient Charlotte Ghekiere. Résultat : la vidéo a été visionnée plus de 450.000 fois et Ilsen s'est fait incendier sur les réseaux sociaux, au point que l'homme a dû présenter des excuses publiques…
 
Qui dit star, dit produits dérivés. Pour le coup, Famous a imaginé un jeu mobile et en ligne, dont le (super)héros est logiquement notre mannetje. « Dans le jeu, il faut faire parcourir la ville au Stressmannetje », développe le Digital CD, Laurent Dochy. « Plus le héros collecte d’euros, meilleur sera son classement. L’objectif est de maintenir son niveau de stress le plus bas possible en sautant sur les bus et en évitant les stupides chiens ainsi que les parcmètres. Mais attention, si le Stressmannetje tombe dans un trou, c’est game over ! Tous ces obstacles sont en réalité un clin d’oeil aux spots TV. »
 
Pendant sept semaines, les participants pourront tenter de remporter l’une des 500 figurines mise en jeu chaque semaine. Le jeu peut être téléchargé gratuitement sur le site de De Lijn. Le trafic est généré par une vidéo virale, de la radio, du bannering, des pre-rolls sur YouTube, un important volet RP et évidemment, de l'habillage sur les véhicules de la société de transport. Bref, de nouveaux embouteillages en perspective.

JOBS


INTERVIEW

Comment Accenture Interactive veut s'imposer en Belgique

Comment Accenture Interactive veut s'imposer en Belgique



DOSSIER  



BOA 2017 : les Cases en Or et les Specials  


Les Best of Activation Awards de l’ACC, dont les jurys annonceurs et créatifs étaient respectivement présidés par Nele Baeyens (Head of Marcomms TV, Medialaan) et Sébastien De Valck (Creative...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Jyske Bank TV ou le mariage insolite entre une banque et un média  


En 2008, une banque danoise décidait de lancer sa propre chaîne de télévision pour produire au quotidien des informations écofi. Aujourd’hui, Jyske Bank TV est devenue un cas d’école. 

Avant...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Le placement de produit face à l'avalanche des contenus  


A l’heure où quantité de grands annonceurs se mettent à produire leurs propres contenus, on peut se demander où en est le placement de produit traditionnel. Devons-nous suivre l’exemple des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier