Nl
Close

CANNES LIONS 2018

7 personnes que l'on croise à Cannes, par Quentin Watelet (20something)

Mardi 17 Juillet 2018

7 personnes que l'on croise à Cannes, par Quentin Watelet (20something)

Cette année, je fêtais ma dixième participation aux Cannes Lions. Alors au fil des ans, j’ai pu observer différents profils qui s’aventurent sur la Croisette. Voici une sélection non exhaustive de sept personnes que l’on croise au Festival.

La nouvelle

Elle, c’est Sophie. Elle débarque à Cannes pour la première fois soit parce qu’elle a gagné un concours des Young Lions, soit parce qu’elle a gagné un prix national ou international l’année précédente et que c’est sa récompense. Elle est créa, marketer ou account et elle a moins de 30 ans. Elle ne sait pas trop où elle met les pieds, mais elle sait qu’elle veut tout faire et tout voir en une semaine, parce que Sophie, c’est une folle de la life.
 
Le premier jour, à 8h, elle a déjà été chercher son pass. Elle en est tellement fière qu’elle le prend en photo pour Instagram #kingofheworld #whathappensincannesstaysincannes.
 
Le reste de sa semaine, elle la passera entre le Palais à visionner des cases sur les ordinateurs, les talks qu’elle aura choisi parce que le titre était cool et les Google et Facebook Beach (beh oui, la bouffe est chère à Cannes et là, c’est bon et gratos. Surtout gratos.)
 
Evidemment, Sophie veut faire la fête. Mais comme elle n’est au courant de rien, elle demande autour d’elle comment accéder aux soirées. Et c’est là que le Fêtard rentre en scène. Lui, il connait toutes les soirées et est sur la guest list de 12 évènements par jour. Et ses filons, il aime les partager. Sophie prend note et le remercie infiniment. Alors, après s’être mise sur son 31 pour aller suivre une remise de prix (et avoir fait son tout premier selfie sur le tapis rouge), elle va danser jusqu’au bout de la n… Ok, jusqu’à 2h, parce qu’après, les plages sont fermées. Elle suit la foule et se retrouve au pied du Martinez où elle ira, toute contente, commander sa première bière à Cannes (et la dernière, parce que c’est quand même 9€ la 25cl). 

Le fêtard qui ne met jamais les pieds au Palais 
 
Lui, c’est Thom. Cannes, il connait. A part le Palais. C’est vrai qu’il a le pass, mais c’est pour pouvoir aller aux plages facilement. Son horaire est simple : réveil vers 15h, direction la Facebook Beach pour bouffer gratos et se gratter le ventre sur les transats. 16h, premier coup de soleil, mais ça, Thom ne le sait pas, il dort. 17h, direction la Google Beach. La différence avec Facebook ? Ils servent de l’alcool le soir. 20h, direction le resto. 22h, direction les soirées. 2h, Martinez. 6h30, petit vomi. 8h27, retour à l’appart. Spaghettis. Dodo en slip-chaussettes. 
 
L’acharné/e qui ne met jamais les pieds en dehors du Palais 
 
Elle - ou lui - c’est la seule personne à revenir plus pâle en Belgique après une semaine à Cannes. « Le soleil ? Pas vu. » Entre talks, visionnage sur les ordis, workshops, elle a à peine le temps de manger un sandwich dégueulasse au Palais. Elle regrette déjà ce jambon-beurre, mais elle est tellement contente d’arriver à l’heure au talk suivant que ça valait bien ces 12 euros. 

Celle qui est en vacances (parce qu’elle n’a pas de pass) 
 
Elle, appelons-la Vic. Elle a bien compris qu’à Cannes, il n’y avait pas que le Palais. Il y a les Google et Facebook Beaches évidemment, mais il y a surtout toutes les entreprises qui viennent networker. Qu’elles soient belges ou internationales, elles ont toutes du rosé à offrir gracieusement. Parfois un barbecue, régulièrement accompagné d’une piscine. Vic a ses entrées partout. Et si ce n’est pas le cas, elle est prête à faire semblant d’être intéressée en échange d’une brochette et d'un p'tit verre. Ses collègues croient qu'elle travaille, mais elle a la tête ailleurs. En vacances la journée et dans le cul le matin. 

Le networker
 
Généralement, ce n’est pas lui qui a choisi d’aller à Cannes. Mais Jérôme ne s’en plaint pas. Du moins, pas le lundi. Son objectif est clair : faire un maximum de contacts qualitatifs en une semaine et essayer de séduire Vic, Thom et Sophie à coup de rosé gratuit. Le networker bien armé sortira de sa poche une villa avec piscine ou un yacht ; du rosé ou du gin tonic ; un barbecue ou un lunch sur la plage du Carlton ; un t-shirt avec un gros logo ou un tote bag stylé. Le networker doit sourire, même le vendredi, après 5 journées à avoir abreuvé des centaines de personnes sans le sou qui lui ont promis qu’ils penseraient à lui pour le prochain job. 

Le juré
 
Lui - pas assez souvent elle… - est arrivé avant les foules. Ses journées, il les passe à parcourir des centaines de campagnes parmi lesquelles il doit déceler les pépites. Un travail de l’ombre fatigant et non rémunéré, mais pour lequel il a droit aux plus beaux hôtels de la Croisette. Après avoir coté un nombre incalculable de campagnes, il argumente en anglais avec des Chinois, des Australiens, des Suisses, des Argentins et des Sud-Africains. Quelle est la meilleure campagne (en toute objectivité) ? Qui a les meilleurs arguments (en toute objectivité) ? Qui doit défendre qui (en toute subjectivité) ? Qui doit casser qui (en toute subjectivité) ?  S'il a bien fait son boulot (en toute objectivité), les meilleures équipes monteront sur scène. S'il a bien fait son boulot (en toute subjectivité), ses équipes montreront sur scène. 

La Cannoise qui va essayer de rentrer dans toutes les soirées
 
Elle, appelons-la Barbie, passe le plus clair de son temps sur la Croisette. Ses talons sont plus longs que sa mini-jupe, ses seins plus gros que ses fesses. Son objectif ? Trouver son prince charmant dans les soirées qu’elle croit huppées. En effet, elle ne sait pas que tous les festivaliers qui font la fête sur les plages sont fauchés et ont tous été invités. Qu’importe, la plage, c’est the place to be. Alors, à chaque entrée de soirée, elle tente de passer. Une invitation ? Non. Sur la guest list ? Elle donne toujours son nom, on ne sait jamais qu’elle ait un homonyme. Elle est peut-être sortie avec le petit frère du mec de la sécurité ? Elle tente. Peut-être qu’elle peut sortir avec le mec de la sécurité ? Mmmmh… Recalée. Elle va tester à la plage suivante. Puis à la suivante. Puis, elle terminera sa soirée dans un bar, une petite coupe à la main (il faut garder bonne figure). Puis au lit. C’est que demain, elle recommence. 

Archive / CANNES LIONS 2018