FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Un club d'hommes blancs, par Bart Cattaert (MM)

Samedi 26 Mai 2018


Un club d'hommes blancs, par Bart Cattaert (MM)
L’ACC entend encourager la diversité ethnique dans le secteur publicitaire. En collaboration avec Curieus Agency, l'agence pop-up de la Belgian Advertising School, l’association a mis au point une mini-enquête en ligne sur le sujet. L’objectif est d’évaluer le nombre d'allochtones actives dans les agences de communication et d’analyser les motifs profonds qui découragent ces groupes ethniques de chercher un emploi dans le secteur de la publicité.

Autrement dit, l’ACC estime que le métier présente une trop grande homogénéité sur le plan socio-culturel. Son président Erwin Jansen (co-CEO de Wunderman Antwerp) s’en explique lors d’un entretien à paraître dans notre prochain magazine : « Le secteur publicitaire a toujours été un club réservé aux hommes blancs. De nos jours, le collaborateur moyen d’une agence de publicité est encore blanc, catholique et issu de la classe moyenne. C’est inacceptable dans notre société multiculturelle. Puisque nous travaillons sur des marques et des médias de masse, il est logique que nous représentions aussi la population dans toute sa diversité. »

Erwin Jansen suit les directives de son employeur WPP. Le géant a inscrit l’inclusion et la diversité dans ses priorités ; il attend de tous ses réseaux d’agences qu’ils montrent l'exemple. WPP a calculé en 2017 que moins d'un tiers de ses effectifs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni avaient une origine ethnique différente (c’est-à-dire des parents ou grands-parents d’origine étrangère). 

Une noble ambition (pour autant qu'on n'instaure pas des quotas) et qui sait si le monde ne s’en portera pas mieux ? Non seulement en évitant les bourdes anecdotiques comme les campagnes "Coolest monkey in the jungle" de H&M, "Black Lives Matter" de Pepsi avec Kendall Jenner ou "Sometimes lighter is better" de Heineken, mais aussi et surtout en tordant le cou aux stéréotypes dans la publicité.



ARCHIVE / AGENCIES - COMMUNICATION






INTERVIEW

  Guillaume Boutin (Proximus) : « Nous voulons devenir le compagnon numérique des Belges »

Guillaume Boutin (Proximus) : « Nous voulons devenir le compagnon numérique des Belges »



DOSSIER  



Mixx 2018 : les campagnes en or  


Parmi les 133 campagnes inscrites à l'édition 2018 des Mixx Awards de BAM, les jurys présidés par Christine Jean (AG), Sonja Klein (OMG), Wim Decraene (Frucon) et Alex Thoré (Magis.company) ont...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Re-evaluating Media : de l'impact perçu et réel des médias  


Au début de cette année, Radiocenter, l’organisme de marketing des stations britanniques qui promeut la radio en tant que média commercial, a chargé Ebiquity d'étudier les rapports de force des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Le marketing d'influence : émancipation et autorégulation  


Dans le souci de garantir une plus grande transparence, le SPF Économie publiait à la mi-mai une directive très stricte sur le marketing d’influence. Une initiative qui a provoqué un tollé...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier