FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : Les pubards sont-ils des gens normaux ?

Vendredi 23 Juin 2017


 Seen from Space : Les pubards sont-ils des gens normaux ?
Les gens de la pub sont des animaux (media) sociaux et des SVOD addicts. Du moins au Royaume-Uni si on en croit l’étude TV/Ad Nation (Ipsos Connect/Thinkbox). Par comparaison aux gens "normaux" (ceux qui ne travaillent pas dans le pub), la propension à utiliser Facebook ou YouTube est 1,5 fois plus élevée ; 2 fois plus élevée pour WhatsApp, 3 fois pour Pinterest, 4 fois pour Twitter ou Instagram et 7 fois pour LinkedIn ! Pour la SVOD, ils sont 2 fois plus nombreux à avoir souscrit un abonnement auprès de Netflix ou Amazon Prime Video.
 
Testant le vieil adage qu’il est difficile d’être à la fois juge et partie, l’étude britannique s’est penchée sur la manière dont les pubards et les gens normaux, évaluent leur consommation TV/Video. Les deux groupes surestiment énormément le temps consacré à la vision TV/Video autre que la vision TV traditionnelle sur grand écran. Mais ce qui est plus étonnant, c’est que les gens normaux surévaluent moins les volumes que les gens de la pub, qui évaluent vraisemblablement la situation générale à travers un prisme trop techno friendly/connecté. Ainsi, les pubards estiment la part de vision TV consommée sur smartphone/tablette/laptop par les gens normaux à 37%, alors que la très sérieuse et officielle étude BARB la mesure à … 2% ! Même logique pour la SVOD, évaluée à près d’une heure et demie par jour et mesurée à 11 minutes, ou YouTube évaluée à 62 minutes pour 16 mesurées.
 
A côté de ce clin d’œil à notre profession, l’étude réitère la constatation que la publicité télévisée recueille toujours une très forte confiance, de la part des gens de la pub comme des gens normaux. 



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH






INTERVIEW

Peter Van de Graveele (Serviceplan) : « Le dernier touchpoint est le plus important »

Peter Van de Graveele (Serviceplan) : « Le dernier touchpoint est le plus important »



DOSSIER  



Merit Awards 2019 : les lauréats et les finalistes   


Cette année, aux côtés de la rédaction de MM et sous la présidence de Mieke Debeerts (Chief Customer Experience & Marketing Communications Officer, Belfius), le jury des Merit Awards 2019 a...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Pour s'affranchir des stéréotypes publicitaires  


Ces dernières années, de nouvelles dynamiques publicitaires émergent en miroir de la société. Initiées notamment par des groupes comme Unilever et P&G, elles contribuent à montrer les différentes...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


BTOB Awards 2018 : Les campagnes en or et la marque média de l'année  


Le grand vainqueur de l'édition 2018 des BTOB Awards est LDV United qui remporte trois Gold sur les quatre décernés, et un Silver avec ses campagnes "Dare to sponsor" pour Special Olympics et...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier