Nl
Close

CANNES LIONS 2015

Grand Prix Cyber : Gisèle Bündchen will what she wants

Mercredi 24 Juin 2015

Grand Prix Cyber : Gisèle Bündchen will what she wants

Pour atteindre un nouveau segment, celui du sexe faible, la marque de sport Under Armour a axé sa campagne "I will what I want" sur l’autonomisation des femmes. L'idée de Droga5, incarner la campagne par des femmes célèbres dont on savait que la présence susciterait ipso facto des réactions. Comme la mannequin Gisèle Bündchen, filmée martelant un sac de boxe dans un gymnase tandis que des commentaires de réseaux sociaux défilaient derrière elle en temps réel sur les murs. Ces spots et la plateforme en ligne qui a servi de réceptacle à toutes les discussions et où l'expérience web est devenue une expérience "live social", ont véhiculé une sensation d’authenticité auprès des femmes.
 
Autrefois masculine, la marque est depuis devenue un symbole de l’émancipation des femmes. En outre, en termes de résultat, la campagne a généré $15 millions d'earned media et les ventes ont augmenté de 28%.

Archive / CANNES LIONS 2015