FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Pourquoi Renault investit dans un groupe de presse

Jeudi 14 Décembre 2017


Pourquoi Renault investit dans un groupe de presse
Le constructeur automobile Renault a pris 40% du groupe de presse français Challenges (Challenges, Sciences & Avenir, La Recherche, L'Histoire et Historia) détenu jusqu’ici intégralement par Claude Perdriel qui conserve 60%. Au travers de cet investissement, Renault entend offrir de nouveaux services connectés tenant compte des développements attendus des voitures autonomes qui permettront à ses utilisateurs de vaquer à d’autres occupations que la conduite durant leur trajet.

« Ensemble, on voudrait pouvoir rechercher et travailler sur le contenu de demain », a indiqué Carlos Ghosn, PDG de Renault. « Il faut que l'on regarde la possibilité de créer du contenu à la demande, en fonction du profil de l'utilisateur, sous la forme de textes ou d'émissions audio ou vidéo ». Concrètement, la marque au losange va investir cinq millions d'euros dans cette opération. Pour Renault, cet investissement a surtout valeur de test, alors que l'ensemble des 10 millions de voitures vendues chaque année par l'alliance Renault-Nissan devraient être connectées d'ici  2022.

Ghosn a par ailleurs indiqué que Renault n’excluait pas d'autres acquisitions ou partenariats dans la presse à l'avenir. « Quand les conducteurs s'occuperont moins du volant, que les écrans seront partout, le contenu déterminera le choix de la voiture », a-t-il assuré. En maîtrisant la production de ses contenus, Renault souhaite également prendre les devants face à de nouveaux concurrents comme Google, qui investit massivement dans l'automobile.



ARCHIVE / BRANDS - STRATEGY

JOBS




INTERVIEW

Thierry Brynaert (Wavemaker) :

Thierry Brynaert (Wavemaker) : "Je refuse de brader les nouvelles compétences qui revaloriseront le travail des agences"



DOSSIER  



La confiance dans les grandes marques n'a jamais été aussi faible   


L’édition 2017 de l’étude Connected Life menée par le bureau d’études Kantar TNS, se penche sur la confiance des consommateurs envers les marques, à l’aune d’une époque confuse où les fake news...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment REI continue à faire évoluer #OptOutside  


Deux ans après le succès mondial de #OptOutside, Tim Nudd d'Adweek nous raconte comment la marque REI a capitalisé sur son concept et créé un véritable mouvement de société.

En 2015, la chaîne...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment annoncer de manière ciblée avec la technologie prédictive de Predicube  


Predicube, la spin-off de l’Université d’Anvers et iMinds, lancée en 2014 et spécialisée en data prédictives et profiling, a dévoilé les résultats de sa 50ième campagne. Celle-ci a été menée en...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier