FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Ouvrez grand l’espace à la créativité, par Tim Driesen

Mercredi 30 Octobre 2013


Ouvrez grand l’espace à la créativité, par Tim Driesen
Qu’il s’agisse d’un terrain de basket-ball chez Wieden&Kennedy ou d’un toboggan chez Google, il n’a jamais été simple d’expliquer aux personnes étrangères à l’entreprise pourquoi un environnement créatif est si important pour mieux travailler. Ce genre de drôleries est vite considéré comme de l’excentricité ou comme un pur gaspillage d’espace, comparé aux box de bureau de deux mètres sur deux hyper pratiques.
 
Si ce raisonnement se comprend à notre époque où l’on ne jure que par la performance et le downsizing, il n’en est pas moins erroné. Car l’espace perdu est l’essence même du poste de travail créatif. Je vous explique. La créativité n’a pas grand-chose à voir avec la performance. Bien sûr, le résultat doit correspondre au but que l’on s’était fixé, voire si possible le surpasser. Mais la voie qui y conduit n’est pas une ligne droite.  C’est au contraire la ligne la plus irrégulière, la plus tordue et la plus discontinue que l’on puisse imaginer. Et l’on ne peut que s’en réjouir. Dernièrement, j’entendais un spécialiste dans le domaine affirmer : « Creativity is a messy process. Don’t try to solve it. Embrace it. » Des propos que l’on pourrait traduire librement comme suit : la créativité est par définition une perte de temps. Mais c’est la perte de temps la plus sensée qui soit.
 
Si l’on transpose cette définition de créativité dans l’espace, on obtient : la créativité est un gaspillage d’espace. La façon de gérer celui-ci détermine, au sens littéral comme figuré, l’importance que l’on accorde à la créativité. Il s’agit d’un choix mûrement réfléchi, car la question n’est pas de savoir de combien d’espace on a besoin tout court, mais bien combien d’espace il nous faut pour mieux travailler.
 
Concrètement, cet espace doit remplir quatre fonctions essentielles.
 
Space to think 
La réflexion reste le fondement de la créativité. Pour s’y adonner, on a besoin de calme, que l’on ne trouve pas forcément dans son bureau, mais qu’il faut savoir dénicher dans ou autour du bâtiment où l’on est censé réfléchir. Le silence bénéficie-t-il d’un espace suffisant ? A-t-on prévu de petites salles de réunion et des coins tranquilles on l’on peut réfléchir sans être dérangé ? Peut-on travailler dehors ou organiser un brainstorming ambulant ? L’abondance d’espace et sa variété sont un puissant stimulant à la réflexion.
 
Space to collaborate 
L’époque est révolue où le copywriter et l’art director se débrouillaient entre eux, en appelant de temps à autre en renfort un account pour vendre leur idée. Le processus créatif a gagné en complexité ; la collaboration est plus nécessaire que jamais. Mais votre cadre de travail favorise-t-il cette collaboration ? Trouvez-vous facilement un endroit où plancher à cinq sur un projet pendant toute une journée ? Le client peut-il aussi se joindre aux discussions ? L’espace a-t-il été pensé de façon à pouvoir être entièrement réaménagé à chaque instant ? Bref, l’espace devient le facteur déterminant dans les efforts pour renforcer les collaborations.
 
Space to experiment 
L’expérimentation est une condition de base pour une créativité sans cesse renouvelée. Et puis, avouons-le, c’est amusant. Mais il faut pas mal d’espace supplémentaire pour mettre sur pied un tel labo/terrain de jeu. Et ce doit être un endroit dépourvu de détecteurs de fumée, où l’on ne met jamais de l’ordre et où la femme de ménage n’a pas le droit d’entrer…
 
Space to breathe 
Avec notre rythme de vie endiablé, nous aspirons tous à un espace où nous pouvons respirer. Les ingrédients de base sont bien connus :  une cafétéria, une cuisine, un salon, un bar, une salle de sport… Mais un lieu peut-il aussi permettre aux gens de recharger leurs batteries et de les épuiser ensuite moins vite ? Osons-nous croiser le fer avec le surmenage professionnel ? L’utilisation ingénieuse de l’espace peut être une arme efficace contre la maladie de notre temps.
 
Il est clair que l’on ne doit pas attendre non plus des miracles de l’espace et que celui-ci peut combiner plusieurs fonctions. Là où je veux en venir, c’est que trop peu d’espace étouffe la créativité. N’ayons donc pas peur de « gaspiller » de l’espace pour favoriser celle-ci !

Tim Driesen, CD Famous
 

Un projet marketing en tête ? Rechercher une agence


ARCHIVE / CREATIONS

JOBS


INTERVIEW

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux



DOSSIER  



Plus d'écrans, plus d'opportunités ?  


Le nombre d’écrans dont nous disposons pour consommer du média a augmenté de manière exponentielle. A la lumière des enseignements du récent Media Vision Day du GRP, dédié à cette thématique, nous...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


High (Ad) Tech  


Retour sur le dernier Festival de Cannes, qui s’est achevée sur un constat : le rôle prépondérant joué par les entreprises technologiques. En témoigne le succès croissant des Innovation Lions.

en savoir plus

Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Google DNI : Une offensive de charme de plus de 150 millions d'euros  


Jusqu’au 11 juillet, les éditeurs peuvent de nouveau déposer un dossier auprès de Google en vue d’obtenir une aide financière pour leurs projets innovants. C’est en effet pendant cette période...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier