FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

« Mon Cannes Lions 2015 », par Wim Demyttenaere

Mercredi 1 Juillet 2015


« Mon Cannes Lions 2015 », par Wim Demyttenaere
Chaque année, je passe une semaine entière aux Cannes Lions. Parfois je me demande si c’est bien nécessaire. Ce sentiment m’envahit surtout le dimanche soir, lorsque je viens d’arriver et que ma petite famille commence déjà à me manquer. Le lundi, ce doute est totalement balayé. Car d’année en année, il y a de plus en plus de choses impressionnantes à voir et à vivre. Au Palais, l’offre est devenue tellement énorme qu’il faudrait un mois pour pouvoir tout consommer. La quantité de  travaux augmente chaque année, de même que les catégories (et le nombre de visiteurs). Bientôt le Palais sera trop petit. Le nombre de séminaires, de workshops, d’orateurs, célèbres ou non, croît sans cesse. Chacun d’entre nous y prend ce qu’il ne veut absolument pas manquer. Quel luxe, de pouvoir composer ainsi chaque jour son programme personnel ! Et aussi de pouvoir se détendre quand on le souhaite. Pendant la journée, nous pouvions profiter du Cannes Connect Bar, du Google Beach ou du luxueux Facebook-lounge.
 
Le Google Beach reste mon préféré, surtout pour son atmosphère détendue, ses délicieux cocktails et les cadeaux personnalisés que l’on peut s’y procurer pour les enfants, l’élue de son coeur ou soi-même. On y croise immanquablement des compatriotes. Mais si vous voulez en voir davantage, alors il faut aller vers le port, où Caviar a jeté l’ancre pendant deux jours consécutifs pour offrir des Stella servies à la perfection.
 
On trouve encore plus de Belges à la Creative Battle, mais alors vous n’avez pas d’autre choix que d’accepter les Hollandais aussi… Une soirée particulièrement agréable organisée par De Persgroep. Savoir qui a gagné n’a pas tellement d’importance. Non, je ne le pense pas du tout. La délégation belge avait vraiment fière allure, grâce aux fabuleux Marcels de Kaat. Et Jens, Geoffrey, Sebastien et Dieter étaient réellement en forme. Un fameux match !
 
On rencontre la plupart des Belges à “La Soirée des Belges, new style”. Car un Cannes Lions sans fête des Belges n’est pas un Cannes Lions. Chapeau, Benoit Vancauwenberghe de 20Something, d’avoir eu le cran d’inviter les Belges dans un pub irlandais à 10h du soir. Sans free drinks ni piste de danse ! A minuit pratiquement toute la délégation belge était en train d’y fraterniser.
 
Bravo enfin aux gagnants belges de 14 Lions. Deux fois plus que l’année dernière : la classe mondiale !
 
Hélas, il y a une chose que je n’oublierai jamais de toute ma vie et que je souhaite ne plus jamais avoir devant les yeux. A Cannes ou n’importe où ailleurs. Repose en paix, Michael König.
 
 
 



ARCHIVE / BEST OF CANNES LIONS 2015

JOBS


INTERVIEW

Alex Thoré (Proximus), infiniment proche dans la communication (digitale)

Alex Thoré (Proximus), infiniment proche dans la communication (digitale)



DOSSIER  



Data & Privacy : Comment se préparer au GDPR  


Si vous n’avez pas encore entendu parler du GDPR, c’est que vous vivez sur une autre planète. La nouvelle législation européenne sur la protection de la vie privée aura des implications profondes...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Pitches et matchmakers : It takes two to tango  


De nos jours, les départements marketing font face à trois grands défis : la réduction de leurs effectifs, la multiplication des spécialisations et la nécessité absolue d’intégration. Pas étonnant...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


ACC Profitability Survey : les agences se portent un peu mieux  


261,4 millions d’euros. C’est le revenu total des 74 agences qui ont participé à l’enquête de l’ACC. Comme chaque année, l’association des agences a questionné ses membres sur leurs résultats...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier