Nl
Close

MEDIA

No pasarán !, par Griet Byl (MM)

Dimanche 17 Septembre 2017

No pasarán !, par Griet Byl (MM)

La semaine a été mouvementée dans le petit monde de l’audiovisuel belge, c’est le moins qu’on puisse dire. Du non-speech du boss de TF1, Gilles Pélisson, à la BMMA qui fit pourtant salle comble, à l’annonce par RTL Belgium de son plan de restructuration #Evolve, en passant par le lancement de Smart Ad, la plateforme de publicité ciblée développée par SBS et Telenet pour contrer la concurrence grandissante des GAFAN.

Ces éternels mousquetaires - Google, Amazon, Facebook, Apple et Netflix - sont considérés entre-temps comme l’ennemi public numéro un. Tant par les médias audiovisuels que par la presse. Ainsi Medialaan et De Persgroep veulent, avec leur future régie commune, peser lourd assez pour offrir aux annonceurs une alternative locale puissante. Ce faisant, les deux groupes tenteront de garder la manne publicitaire à l’intérieur du territoire afin de permettre le financement du contenu local - condition absolue pour continuer de faire de l’audience et d’intéresser les annonceurs. Et ainsi de suite. C’est la même motivation qu’invoquent Rossel et Les Editions de l’Avenir pour expliquer leur alliance.

Et comme si cette pression externe ne suffisait pas, le petit écran doit en plus se battre avec un autre ennemi, plus insidieux, venu de l’intérieur. La consommation d’image n’a jamais été plus grande qu’aujourd’hui, mais elle se fait dans l’ubiquité, et plus forcément dans le salon. Aujourd’hui, les écrans - en moyenne six par foyer - sont et se transportent partout. Du coup, il n’est pas simple de distiller encore la moindre certitude quant à la future consommation Total Video. Il faut croire qu’après la presse et la radio, c’est au tour de la télévision de faire sa révolution. De se remettre en question et de se réinventer. Sang, sueur et larmes assurés, comme dans les meilleures séries.

Archive / MEDIA