Nl


Close

BRANDS

Nous sommes tous des Workday Consumers, par Griet Byl (MM)

Dimanche 3 Juillet 2022

Nous sommes tous des Workday Consumers, par Griet Byl (MM)

Ces dernières années, la frontière entre le travail et la vie privée s’était déjà quelque peu estompée par la philosophie du always-on à laquelle nous sommes tous convertis, mais il existait encore une distinction fondamentale entre le boulot et la vie privée, entre le taf et les loisirs, entre les jours ouvrables et le week-end. 

Chaque moment avait ses propres routines, ses habitudes typiques, ses activités associées et des modèles fixes de consommation qui s'excluaient presque mutuellement. Jusqu'à ce qu'en 2020 la pandémie nous cloue à la maison et nous oblige à travailler de chez nous. 

Entre-temps, les confinements ne sont plus qu’un lointain souvenir (du moins on l'espère), mais le grand retour au bureau ne semble pas s’opérer. Au contraire, la notion de "Grande Démission" s'exporte depuis les Etats-Unis, et pour ceux qui conservent leur emploi, le travail et les loisirs s’entremêlent dans une symbiose plus ou moins heureuse. 

Ainsi, une étude récente menée par Forrester Consulting à la demande de Microsoft Advertising auprès de plus de 5.300 employés dans le monde entier montre que 59% des personnes interrogées considèrent que leurs tâches personnelles sont tout aussi importantes que leurs activités professionnelles pendant les heures de travail. Près de deux tiers (62%) achètent régulièrement des produits et des services entre 9h et 17h, et 51% déclarent acheter en ligne plus souvent pendant les jours ouvrables qu'avant la pandémie. Toujours selon l'enquête, 63% des consommateurs passent aujourd'hui davantage de temps devant leur PC qu'auparavant et 56% utilisent des machines ou des applications du travail pour des tâches personnelles. 

Le phénomène a même donné naissance à un nouveau terme : le Workday Consumer, un personnage nouveau et multiforme qui se comporte à la fois comme employé, citoyen et consommateur pendant la journée (et parfois la soirée). Ainsi, ce Workday Consumer assiste à une visioconférence, surveille ses enfants, consulte la météo, rédige un e-mail, caresse le chat, réserve un billet de concert et une baby-sitter, effectue un paiement, réceptionne un colis et rêve de moins de chaos. Tout en même temps.

Reste à savoir dans quelle mesure ce multitasking est efficace, et quel impact il a sur nos cerveaux de plus en plus schizophrènes et distraits. 

Le fait est que les marques et les annonceurs ont intérêt à tenir compte de ce nouvel état d’esprit ambigu s'ils veulent éviter que leurs campagnes publicitaires soigneusement ciblées ne passent inaperçues ou soient au contraire trop vues, ou au mauvais moment.

En attendant, la rédaction de MM se prépare tout doucement à sa grande pause estivale. Une vraie, en véritable Homo Ludens. Vous êtes donc en train de lire le dernier Brunch de la saison. Le prochain tombera dans votre boîte aux lettres le 28 août. 

D'ici là, profitez du soleil et du dernier morceau de Queen B.

Archive / BRANDS