Nl


Close

PEOPLE

New Talent : Sara Lou (MolenGeek)

Lundi 23 Mai 2022

New Talent : Sara Lou (MolenGeek)

Sara Lou. C’est son prénom et son nom. En tant que responsable marketing et bras droit d’Ibrahim Ouassari, CEO et co-fondateur de MolenGeek, elle contribue à développer l’écosystème technologique et à lancer un maximum de talents sur le marché du travail ou dans l’entrepreneuriat.

Où avez-vous appris les fondements du marketing et du digital ?

Après quelques échecs à l’université, mes parents m’ont finalement permis d’étudier le marketing. Le côté extraverti de la profession convenait parfaitement à ma personnalité. Mais ce n’est pas pendant mes études que j’ai appris les bases du marketing, c’est plutôt venu en lisant la presse spécialisée, en regardant des tutoriels sur YouTube et en observant des entreprises inspirantes autour de moi. Et c’est à MolenGeek que je me suis vraiment spécialisée dans le digital. 

Comment êtes-vous arrivée à MolenGeek ?

J’ai grandi à Molenbeek et ma mère travaille comme styliste depuis 20 ans dans cette commune. Elle a lancé sa propre marque de mode. En 2017, elle m’a demandé de digitaliser sa marque. C’est ainsi que je me suis retrouvée dans l’espace de coworking de MolenGeek. On peut y travailler et profiter de toutes les installations gratuitement. En contrepartie, on doit consacrer quatre heures par semaine à soutenir les start-ups et les membres de MolenGeek. J’ai prêté assistance en matière de brainstorming, de communication, d’organisation d’événements, etc. D’autres m’ont aidée à programmer mon site web. Cette approche vous oblige à prendre part activement à la communauté et vous permet de faire des rencontres. Mes expériences avec des entreprises, des start-ups et de jeunes entrepreneurs ont été une énorme source d’inspiration. 

L’étape suivante était l’entrepreneuriat ?

Comme personne ne me connaissait, j’ai tenté d’y remédier en créant la chaîne YouTube MolemSisters. Mon but était de réaliser des vidéos reflétant ma personnalité et de prouver ainsi aux entreprises que j’étais capable de produire des contenus SoMe. Grâce à cette initiative, j’ai pu me lancer comme consultante marketing free-lance. 
 
J’ai décroché mes premiers partenariats, notamment avec Actiris, le Tour de France, Max Havelaar et Netflix. Fin 2020, Ibrahim Ouassari m’a appelée pour me proposer de devenir son bras droit à MolenGeek. J’y dirige également le département marketing. Je consacre désormais la majeure partie de mon temps à MolenGeek, même si je travaille encore pour quelques autres clients, dont la Commission européenne.  

Que pensez-vous de l’attention accrue pour toutes les formes de diversité en communication ?

On ne peut que se réjouir de voir la diversité progresser, mais force est de constater qu’elle est encore trop absente en entreprise. On y constate un décalage entre la communication externe et ce qui se passe en interne. Si plus personne ne doute que la diversité est synonyme de richesse, les entreprises restent pourtant réticentes à accueillir des cultures et des modes de pensée différents. 
 
Ces résistances freinent l’innovation et empêchent d’adapter réellement la communication à la cible que l’on souhaite toucher. D’où des maladresses manifestes. Encore récemment, H&M a fait la promotion d’un caftan pour le ramadan, alors que personne ne porte ce genre de tenue dans la communauté musulmane pendant le ramadan ! C’est un simple cliché et l’on remarque que peu de personnes au sein de l’équipe savent ce qui se passe vraiment dans certaines communautés. Les efforts des marques pour communiquer de manière ciblée sont louables, mais ce n’est qu’en devenant elles-mêmes inclusives qu’elles pourront le faire de façon naturelle et cohérente. Pour toucher un public plus large, il faut absolument compter sur des collaborateurs très variés. Après Dubaï, Bruxelles est la ville la plus cosmopolite du monde. Nous devons donc bien être capables de créer un message très diversifié !

Archive / PEOPLE