Nl


Close

TRAINING&BOOKS

SXSW : Rapport entre chicken wings et réchauffement climatique, gentils volcans et nouvelles îles... (Danny Devriendt, IPG Dynamics)

Mercredi 16 Mars 2022

SXSW : Rapport entre chicken wings et réchauffement climatique, gentils volcans et nouvelles îles... (Danny Devriendt, IPG Dynamics)

Il fallait me voir : comme un enfant dans un magasin de bonbons, avec une boisson rafraîchissante, en train de parler à Bruce Sterling… pendant pas moins de 90 minutes. Bruce Sterling est un auteur américain de science-fiction, originaire du Texas. Il a écrit une floppée de best-sellers, romans et nouvelles, et est l’un des pères du sous-genre cyberpunk. Depuis 1976, Bruce Sterling impressionne le monde avec ses visions d’avenir aussi provocantes que précises. Et surtout : depuis mon adolescence, c’est l’un de mes auteurs préférés.
 
On a parlé post-Trump, pré-Trump, Poutine, Chine, Metaverse, Zuckerverse, volcans, désastres du jardinage robotisé, Austin, Covid, Elon Musk, avenir, chaises de cuisine cassées, oligarchie, Abbott, cyberguerre, acteurs présidents, forces armées européennes, économies pourries, forces de résistance, design, amiante dans les bâtiments ukrainiens post-rideau de fer, et mort. Voilà qui résume plus ou moins les 15 premières minutes de la conversation. Je reviendrai à Bruce Sterling et sa vision acérée du monde après sa keynote de mercredi.

Rien n’a vraiment de sens

Une punchline typique de Bruce Sterling m’a percuté de plein fouet : « L’avenir n’a pas grande importance si vous êtes fauché, brisé ou mort. » Bruce Sterling a été fortement affecté par le Covid et a admis avoir écrit son testament pendant cette période de souffrance. « Et on peut sentir la même chose sur ce festival », a-t-il continué. « L’événement a été chamboulé, touché au plus profond de son âme. Il a vu la mort de près, il se remet lentement, mais il a regardé le désespoir dans les yeux. Le monde a changé… » 

Chamboulé mais pas brisé

C’est vrai que ça se sent. Le festival, les conférenciers et le public tentent de se défaire des dernières sombres traces de Covid, comme un chien trempé qui s’ébroue en sortant d’une mer glacée. On sent que la vision d’avenir optimiste et innovante du SXSW en a pris un sale coup. L’événement reprend certes de l’élan, et réaccélère bravement vers des cieux plus cléments, mais le coup porté à la confiance et les traces de souffrance sont toujours là.
 
Mais nous en sommes au troisième jour… Les poings du destin ont peut-être cabossé le congrès texan, mais il est toujours debout, la tête haute. 

Le monde selon Amy Webb

Rien de tel qu’une double dose on the rocks d’Amy Webb pour se motiver. Amy Webb est un profil avec plus d’énergie qu’une centrale nucléaire, qui conseille les CEO des entreprises les plus admirées de ce monde, a l’oreille d’amiraux et généraux trois étoiles, et montre les ficelles du métier à d’expérimentés directeurs de banques centrales et autres organisations intergouvernementales.

Cette habituée du SXSW est la fondatrice et CEO du Future Today Institute, une agence de prévisions et positionnement stratégiques de premier plan qui aide les leaders de ce monde et leurs organisations à se préparer à de complexes scénarios d’avenir. Amy Webb a été désignée par le magazine Forbes comme l’une des cinq femmes qui changent le monde, reprise dans la liste 100 Women de la BBC en 2020, et apparaît en 2021 dans le classement Thinkers50 parmi les 50 penseurs les plus influents du monde du management. Son dernier livre, "The Genesis Machine", explore l’avenir de la biologie de synthèse.
 
À l’occasion de la publication de leur 15ième rapport sur les tendances tech à venir, Amy Webb et son équipe ont décidé d’aller au bout des choses : le rapport fait 668 pages et présente une sagesse plus profonde que l’océan. Quelque 574 tendances technologiques, sociétales et scientifiques sont couvertes au fil du document. L’ensemble est servi dans un format des plus digestes, avec 14 sous-divisions.

La RE-perception est la clé

« Je suis fière du rapport. Mais le rapport à lui seul, ou les tendances isolées, ne sont pas assez », estime Amy Webb. « Il faut utiliser les tendances pour aider à repercevoir l’avenir. Cette re-perception est le fondement des enseignements qui permettront de faire bouger les choses, pour arriver à un changement qui compte. La re-perception aide à influencer et changer l’avenir. La population et les organisations doivent prendre leurs responsabilités et des initiatives, dès maintenant, pour modifier leurs comportements. Les résultats à venir doivent être meilleurs. »
 
Les mots ont leur importance, a fortiori dans le monde à la réflexion rapide et bien agencée d’Amy Webb : elle suggère que nous arrêtions toutes et tous de parler de changement climatique. Nous devons décrire la chose pour ce qu’elle est : une urgence climatique. Le plus gros problème du monde actuel n’est pas la création du Web 3, l’accumulation de NFT, la question de savoir si le Metaverse a une raison d’être ou non, ou la panique liée à des robots intelligents qui prennent le contrôle de la planète. Notre plus grand défi est de mettre en place des changements rapides et profonds, pour faire face à cette urgence.

L’avenir est plus proche qu’on ne le croit

Amy Webb a mis l’accent sur trois grands blocs de tendances au SXSW : intelligence artificielle, Web 3/Metaverse/blockchain et biologie de synthèse. « Nous approchons du moment où des réseaux d’intelligence artificielle vont vraiment prendre leurs propres décisions sans un humain dans le processus. Et si ça vous fait flipper, vous n’êtes pas seul. »
 
On pénètre dans le Metaverse à ses risques et périls, en sachant qu’on y est vulnérable aux influences. Une régulation est nécessaire, mais n’est pas encore d’actualité. Le web décentralisé devrait se concentrer sur la transparence, l’interopérabilité et la confiance. Mais quelqu’un va aussi devoir veiller au grain pour y conserver de l’ordre et de l’équilibre.
 
Quand on se rend compte que 725 millions de poulets doivent mourir chaque année juste pour répondre aux besoins américains de chicken wings pour le Super Bowl, on comprend que la viande de poulet produite en laboratoire n’a rien d’un luxe. La biologie de synthèse nous sert une viande de poulet directement faite avec des cellules souches. Bon appétit.
 
Vous pouvez revoir la keynote en intégralité ici : ça vaut le coup. 

Créer une île

Permettez-moi de conclure la journée avec une autre citation de Bruce Sterling : « Lorsque j’étais malade, je suivais l’actualité liée à l’éruption du volcan à La Palma. Cela s’est créé à partir de rien, a marqué au fer rouge les rochers d’une île qui a été un paradis sur terre pour ses habitants depuis des milliers d’années. Et maintenant, ce phénomène crée plus d’espace pour nous permettre d’y vivre. Tout changement est pour un mieux, au final. » 
 

Archive / TRAINING&BOOKS