Nl


Close

CREATIONS

Miser sur la créativité pour stimuler les marques à oeuvrer à un monde meilleur, par Isabel Van den Broeck (Creative Belgium)

Lundi 7 Mars 2022

Miser sur la créativité pour stimuler les marques à oeuvrer à un monde meilleur, par Isabel Van den Broeck (Creative Belgium)

Creative Belgium s’est donné pour mission de stimuler la créativité au service des marques, de soutenir les futures générations de créatifs et d’encourager l’inclusion au sein du secteur. L’une de nos ambitions consiste dès lors à attirer l’attention sur la responsabilité sociale des entreprises en tant qu’élément essentiel pour garantir la croissance.

Nous assistons aujourd’hui à une évolution fondamentale : les (grandes) marques veulent améliorer le monde. Elles ne basent plus leurs activités sur un plan marketing, mais sur leur propre identité de marque et leur responsabilité à l’égard de la société. Car elles sont bien conscientes qu’il est urgent d’œuvrer à un monde meilleur. Les Nations unies veulent atteindre la prospérité à l’horizon 2030 en promouvant des actions concrètes pour protéger la planète. Leurs Objectifs de développement durable jettent les bases pour mettre en place des stratégies qui permettent à la fois de développer la croissance économique et de répondre à toute une série de besoins sociaux. Entre-temps, nous voilà en 2022. J’aime à croire que ni les marques ni les agences de création n’agissent par opportunisme aujourd’hui. Je suis convaincue que les marques veulent viser plus haut et savent qu’elles obtiendront de meilleurs résultats en s’engageant pour la société. Les consommateurs apprécient également cette démarche. Et nous savons désormais que c’est notre responsabilité à tous.

Lorsque la réflexion créative part d’une conviction et d’un engagement profonds, elle débouche automatiquement sur la croissance et l’innovation. On affirme encore trop souvent que les agences ne s’intéressent qu’aux prix et orchestrent des campagnes caritatives uniquement pour être récompensées. Il serait dommage de faire preuve d’un cynisme dépassé en ne voyant que de l’opportunisme dans ce type de projets, car il est clair que ce n’est pas de cela que peut vivre une agence. Ce qui fait tourner notre secteur, c’est le pouvoir des marques et des idées. Et c’est précisément cela qui peut booster la croissance économique.

On le constate de plus en plus souvent lors des remises de prix créatifs. L’année dernière, AB InBev a démontré que l’engagement social et la créativité pouvaient être mis à profit pour créer une success-story avec un fort impact sur les personnes, les marques et notre planète. Son initiative "Contract for Change" aide les agriculteurs américains à effectuer leur transition vers la culture biologique en l’espace de trois ans. L’idée est de conclure des contrats à long terme assurant aux agriculteurs d’être payés au prix le plus élevé pour leur production bio. Ce projet, qui a germé dans la tête des créatifs flamands Tim Schoenmaeckers et Niels Sienaert (FCB Chicago), a remporté le Grand Prix PR à Cannes l’année dernière, ainsi que huit Lions, dont un Titanium. Voilà un exemple inspirant de marketing créatif qui se base sur des relations solides tissées entre l’agence et le client.
Nous devons plus que jamais miser sur la créativité pour contribuer au bien de la société et stimuler les marques à œuvrer à un monde meilleur. Conjuguons nos forces dans ce but ! Tout le monde en profitera : la marque, la société, les individus et aussi les créatifs. 

Archive / CREATIONS