Nl


Close

MEDIA

TV has it all, par Fred Bouchar (MM)

Dimanche 21 Novembre 2021

TV has it all, par Fred Bouchar (MM)



Chouette ! C'est la Journée mondiale de la TV... Voulant dire que les autres jours on fait sans ? Comme s'il existait un seul jour sans TV, sans écran ! Car la TV aujourd'hui, c'est avant tout un écran, voire des écrans. Derrière lesquels, de plus en plus, se matérialise une myriade d'applications et même parfois, en cherchant bien, des chaînes de télévision. 
 
TV pour Total Video. Un nouvel acronyme en chassant un autre, l'ATAWAD est devenu le favori de tous les Via d'ici et d'ailleurs. « La télévision est désormais disponible à tout moment, à la maison et en déplacement, sur tous les écrans - grands ou petits - en direct ou en streaming, offrant à la fois des expériences collectives et des expériences personnelles. La télévision est également mesurable, connectée, personnalisée et ciblée », résume l’Egta. 
 
Si l’on en croit le dernier rapport Media Trends & Predictions de Kantar pour 2022, la TV serait d’ailleurs le média le plus dynamique du marché. Un dynamisme dicté par nos changements de comportement de vision qui drivent eux-mêmes de nouveaux modèles d’affaires. 
 
Ainsi, selon le rapport précité, la SVOD ne serait plus le seul joyau de la couronne : le modèle d'abonnement est en train de perdre son sa capacité à générer une croissance à long terme. En cause : la concurrence incroyablement féroce que se livrent les géants du streaming autour d’un contenu reproduit à l’identique d’une part, et d’autre part, l’augmentation des prix qui commence à poindre. De tout quoi, Kantar s’attend à ce que les business models se diversifient (location/achat) tenant compte d’une offre d’abonnement unique qui ira en se raréfiant. 
 
Parallèlement, Kantar estime que les diffuseurs vont reprendre du poil de la bête, dopés par de nouvelles mesures intégrant la (A)VOD, lesquelles mesures devraient également booster les audiences, et donc les revenus pubs. C’est aussi le pari de Via : faire de la mesure ce nouvel avantage concurrentiel que met en avant le rapport de Kantar.  
 
Avec toutefois un bémol pour les diffuseurs : par ricochet, ces nouvelles mesures et ces nouvelles audiences pourraient également enrichir les producteurs : le contenu étant roi, ceux qui le fabriquent seront tentés d’en profiter de renégocier leurs tarifs. Idem du reste pour les opérateurs telco et les plateformes de diffusion. 
 
Le tout dans un contexte de consolidation du marché, prédit Kantar. Mais ça, on le savait déjà, c’est déjà en cours dans notre petit marché. 
 
Quoi qu’il en soit, en cette Journée particulière adoubée par les Nations Unies, on s’associe à tous nos amis de la TV et à leurs régies : le temps des bons vœux approchant, par anticipation, souhaitons-leur de continuer à innover et diffuser de bons programmes (locaux), assortis d’écrans pubs moins encombrés et... mieux vendus.

Archive / MEDIA