Nl


Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : plus de temps pour la presse, aussi en Belgique ?

Vendredi 22 Octobre 2021

Seen from Space : plus de temps pour la presse, aussi en Belgique ?

Magazine Media évoquait récemment une petite liste de tendances qui affectent actuellement la presse, dont celle d'une augmentation du temps qui y était consacré par les consommateurs. Confinement oblige, cela paraît logique. Malheureusement la question du temps passé n'est pas courante dans les études de référence en Belgique, sauf évidemment pour l'audio-visuel. Des indications de durée de consommation existent néanmoins, de manière assez globale (pour la presse en général). On les retrouve dans l'étude en ligne Global Web Index, à laquelle nous avons fréquemment recours. 

A ses répondants (âgés de 16 à 64 ans), l'enquête pose la question du temps passé "un jour moyen" à lire deux types de presse, le papier "print press" et les versions en ligne "online press". Les personnes interviewées doivent indiquer leur comportement à partir d'une série de cases, de moins de 30 minutes à plus de 10 heures (!) par jour. 
Comme le montrent nos graphiques, qui portent sur les premiers semestres 2018 à 2021, les réponses suivent globalement une courbe rapidement décroissante : une grosse majorité de répondants déclarent des séquences d'une heure maximum. Par la suite de petits contingents déclarent des temps de lecture nettement plus longs. 

En estimant une moyenne de temps quotidien, on peut vérifier l'affirmation d'une plus longue durée de lecture, du moins pour la Flandre, avec une augmentation  en 2021 qui concerne aussi bien le print que la lecture de versions électroniques. Du côté francophone, la tendance est moins claire. Pour le print, on note des deux côtés une croissance du petit groupe des grands lecteurs, ceux qui disent consacrer à la presse au moins 3 heures par jour. Le revers de la médaille est une diminution de la proportion d'utilisateurs déclarés : oui, la durée de consommation de la presse peut augmenter, mais - au moins pour le papier - la base de lecteurs se réduit, même si l'évolution n'est pas spectaculaire sur ce point.

Archive / INTELLIGENCE