Nl
Close

ASSOCIATIONS

La BMMA prolonge l'expérience de ses "TV Lunchs"

Jeudi 29 Avril 2021

La BMMA prolonge l'expérience de ses

On s'en souvient. En début d'année, pour se démarquer des rendez-vous Teams et Zoom qui n'en finissent plus de ponctuer nos journées, la BMMA initiait un partenariat avec LN24 pour la diffusion en direct de ses Lunchs. 

Après les lauréats des premiers Belgian Marketing Awards qui avaient étrenné la formule en janvier, c'est au tour de Christian Van Thillo (DPG Media) et Guillaume Boutin (Proximus) de prendre le relais.

Ce mardi 4 mai, sous le feu des projecteurs de la BMMA, ce duo charismatique débattra pendant près d'une heure du "local". Plus précisément, comme joliment intitulé : "Local is the new Global ?" Un sujet on ne peut plus tendance et, forcément, en prise directe avec l'actualité de leur entreprise.

Pour préfacer cette rencontre au sommet, nous avons échangé avec Valérie Janssens (RMB), VP de la BMMA, en charge de la "conduite" de ces TV Lunchs, et Hugues Rey (Havas Media), président de l'association jubilaire. 
Vu le contexte, vous avez donc décidé de poursuivre la formule "remote". Vous dites même que cette expérience va vous permettre de redynamiser la BMMA... 

Hugues Rey : Tout d'abord, nous avons été très heureux du rendu de la première édition et des retours qu'elle a suscités. Et nous le sommes tout autant de notre partenariat avec LN24. Du reste, nous allons encore améliorer la formule, plus précisément l'habillage du programme puisqu'on peut parler d'une vraie émission TV. 
L'avantage de cette formule est qu'elle "oblige" à la fois les organisateurs et les intervenants à mieux se préparer, aller davantage à l'essentiel, et cela percole sur la qualité des contenus. 

Nous voulons profiter de cette nouvelle expérience pour proposer des plateaux qui vont dans le sens de l'actu, qui n'ont pas encore été vus, et avec des orateurs qui ont des choses à dire. Ce qui est assurément le cas de Christian Van Thillo et Guillaume Boutin. Le prochain Lunch sera dans la même veine, il est d'ores et déjà programmé pour juin... 

Quelles seront vos prochaines thématiques ?

Valérie Janssens : Le local sera le fil rouge de tous nos rendez-vous 2021 : outre ce premier lunch qui abordera la question du local à l'échelle des acteurs nationaux, la BMMA veut aussi amener de la valeur et des insights à des acteurs locaux. Nous voulons en effet ouvrir notre communauté à de nouveaux entrants, à tout ce tissu économique local qui doit encore se familiariser avec les nouvelles techniques de marketing et de management, et que la BMMA ne touche pas forcément aujourd'hui. 

La transformation du métier fait que nous avons de plus en plus de relations directes avec toutes ces PME et nous sentons que nous pouvons répondre à leurs besoins à ce niveau dans le cadre d'une plateforme comme la BMMA, faire en sorte que ces techniques de marketing et de management s'infiltrent dans ces entreprises... 

Dans ce contexte, nous avons l'intuition que cette formule de Lunchs conçus comme des émissions de TV, peut devenir un véritable produit de consommation à l'attention des PME, un produit qui leur permet d'accéder plus aisément à notre communauté.

Hugues Rey : D'un point de vue narratif, le format audiovisuel est très accessible. Il s'inscrit parfaitement dans notre mission - nourrir et faire découvrir - et il nous permet aussi de sortir du cadre "club privé". Lequel peut parfois rebuter les nouveaux entrants.

En bref, nonobstant le côté convivial des Lunchs classiques, cette formule que nous allons peaufiner s'avère être une incroyable opportunité : en termes de contenus et de partages, nous sommes largement gagnants ! 

 Cela sous-entend que vous allez prolonger l'expérience tout au long de l'année ?

Vraisemblablement. Sur le long terme, il est fort probable que nous développions les deux formules en parallèle.

Valérie Janssens : Même si les événements physiques nous manquent - et nous en relancerons bien entendu dès que la situation le permettra -, tout cela pour dire qu'en effet, nous sommes convaincus que cette formule du plateau TV va nous permettre de réinventer et de redynamiser la BMMA. 

Accessoirement, il faut aussi reconnaître que le concept exerce une réelle attractivité auprès des orateurs. C'est la magie de la TV ! (sourire). Et ce n'est pas tous les jours que nous aurons la chance de voir Christian et Guillaume débattre ensemble pendant 50 minutes ! 

Vous les aviez choisis avant la médiatisation du dossier RTL ?

Bien sûr. L'actualité fait bien les choses, et il est évident que nous allons aborder ce dossier, mais ce n'est pas le sujet principal. Le vrai sujet, celui pour lequel nous les avons conviés, c'est le local : quelles sont les stratégies potentielles lorsqu'on veut renforcer son ancrage local ? Que recouvre au juste cette notion de local ? Nous essaierons de clarifier ces questions.

Hugues Rey : Indéniablement, le local fait partie des sujets qui permettent aujourd'hui aux marques d'émerger. 

Ne tardez plus si vous souhaitez assister au débat "Local is the new Global ?".
Pour les inscriptions, c'est ici.

Archive / ASSOCIATIONS