Nl
Close

INTELLIGENCE

Seen from Space - Sources d'info sur les marques: toujours le "on+off"

Vendredi 16 Avril 2021

Seen from Space - Sources d'info sur les marques: toujours le

« Comment vous renseignez-vous typiquement sur de nouvelles marques ou produits ? ». Retour sur une question posée depuis plusieurs années dans l'enquête Global Web Index (GWI), y compris pour la Belgique. Pour rappel, le GWI est une étude réalisée uniquement en ligne, auprès d'une population connectée de 16 à 64 ans. Les résultats consolidés sur les 4 trimestres de l'année 2020 (avec 3 bons trimestres sous le signe du Covid) nous enseignent que l'année dernière n'a pas été celle de bouleversements radicaux. 
Le top 3 des sources 2020 est en tout point identique à celui de l'année précédente : moteurs de recherche, suivis par les recommandations des amis ou des proches, précédant les publicités TV. 

Plus loin, le classement des sources évolue, et les publicités presse et radio ressortent moins bien que lors de l'édition précédente. De toute façon, pas mal de sources de connaissance de marques évoquées dans l'enquête diminuent en pénétration par rapport à l'édition précédente. Et généralement la décroissance est plus forte pour les canaux offline. Une seule source de connaissance progresse : les sites de comparaisons de produits. Mais la baisse de pénétration des différents canaux est évidente quand on la prend globalement : le nombre moyen de sources utilisées est passé de pratiquement 6 (5,9) en 2019 à tout près de 5 (5,1) en 2020, à questionnaire égal. 

La comparaison des réponses à la même question dans les résultats globaux du GWI (42 pays étudiés) confirme un certain particularisme belge. Sur l'année 2020, nous avons plus recours que la moyenne aux moteurs de recherche et aux recommandations des proches, et nous sommes pratiquement en ligne avec le reste du monde en ce qui concerne la publicité TV. Mais pour le reste, les canaux de connaissance que nous employons pour les marques et les produits sont généralement moins fréquemment utilisés que par le reste du monde. La tendance n'est pas nouvelle par rapport à 2019, mais semble s'être plutôt affermie en 2020. Ce qui se confirme aussi c'est que en la matière, les Belges plus "off" ET "on" que les autres, mais là aussi ce n'est pas un bouleversement. 

Archive / INTELLIGENCE