Nl
Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : C8 vs TMC, au coude à coude

Dimanche 14 Mars 2021

Seen from Space : C8 vs TMC, au coude à coude

L'arrivée de TF1 sur le marché publicitaire belge a ouvert une porte qu'ont emprunté récemment deux petites généralistes françaises, C8 et TMC. La première appartient au groupe Canal+ et est commercialisée en Belgique francophone par Transfer depuis la fin du mois d'avril 2020. La seconde appartient au groupe TF1 et est commercialisée par IP depuis le 1er janvier 2021.

En France, les médias font souvent écho d'une forte rivalité entre les deux chaînes, surtout entretenue par la rivalité entre les animateurs vedettes de leurs talk-shows phares respectifs : Cyril Hanouna pour C8 avec "Touche pas à mon poste" (TPMP) et ses multiples déclinaisons, et Yann Barthès pour TMC avec "Quotidien". 
En Belgique, Barthès (longtemps sur Canal+) ne jouit pas de la notoriété d'Hanouna, présent sur Plug-RTL avec TPMP pendant des années avant l'arrivée de C8 chez nous. On ne peut d'ailleurs pas dire (à ce stade) que "Quotidien" soit la locomotive de TMC en Belgique. Cela ne signifie pourtant pas que cette dernière soit à la traîne. En fait, en ce début d'année (janvier-février) les deux chaînes affichent des scores d'audience extrêmement proches et qui, en fait, se complètent. On ne parle pas de micro-audiences mais bien de 1,5% de part d'audience chacune sur les 15-54 ans entre 17 et 24 heures. 

Pendant cette tranche horaire (l'essentiel de la journée TV), les deux chaînes affichent des ratings quasi identiques sur les 15-34 ans, les 35-54 ans, les hommes ou les femmes 15-54 ans, mais avec une évolution assez différente au fil d'un jour moyen. 

TMC est clairement en tête l'après-midi et en access prime time, C8 prend nettement le lead en prime, et les deux chaînes sont à égalité en night time. Ceci avec des profils d'audience très similaires, à une grosse exception près : l'audience 15-54 ans de C8 est majoritairement issue des groupes sociaux favorisés (61%), au contraire de TMC (46%). Ceci pourrait évidemment changer du côté de cette dernière si "Quotidien", le talk-show haut de gamme diffusé en début de prime time, prenait de l'ampleur, son audience actuelle étant composée à 85% par les groupes sociaux 1 à 4 (60% par les seuls groupes 1 et 2).

L'intérêt des Belges du Sud pour les chaînes françaises n'a jamais été démenti. Ce qui a changé est évidemment le fait que de plus en plus d'entre elles sont commercialisées en Belgique, réduisant de plus en plus la part "non-achetable" du total TV, mais augmentant par là même le nombre d'invités autour d'un gâteau dont la taille ne grandit pas. Cela montre aussi que les téléspectateurs restent curieux de ce qui se passe à côté des chaînes locales historiques. A ce propos on notera que Transfer a plus que doublé sa part d'audience (15-54) en deux ans en Belgique francophone, notamment grâce à C8, 13ème Rue et SYFY.

Archive / INTELLIGENCE