Nl
Close

MEDIA

Facebook... réfléchissez à deux fois, par Geert Debruyne (fma)

Vendredi 26 Février 2021

Facebook... réfléchissez à deux fois, par Geert Debruyne (fma)

Elles arrivent plus vite que les chiffres du Corona... Qui ? Les nouvelles apocalyptiques sur Facebook. De nos jours, elles impressionnent d'ailleurs autant le lecteur ou l'auditeur que les chiffres Covid. Pire encore, personne ne se souvient le lendemain de ce qui a été dit la veille. Vous ne vous souvenez pas non plus du nombre d'infections d'hier, non ?

Oublier les taux d'infection d'hier ne changera pas votre vie aujourd'hui. Tant que vous connaissez la tendance, l'ordre de grandeur... Le reste est pour les fétichistes des chiffres et les statisticiens... Le fait que vous, en tant qu'annonceur, ne suiviez pas les développements de la saga Facebook est bien plus grave  !

Oui, il s'est passé quelque chose avec Cambridge Analytica. Oui, Facebook a déploré une fuite de données. Nous nous en souvenons tous. Mais la vraie question, quelque peu noyée dans le débat, était alors de savoir si Facebook avait effectivement coopéré à la manipulation de millions de données. Ils se sont un peu défilés, à l'époque.

La semaine dernière, de nouveaux éléments d'un dossier juridique sur Facebook ont cependant fait surface. Outre les fuites de toutes sortes, il est maintenant question de la fiabilité des données. Ces données, cher annonceur, sur la base desquelles sont déterminés à la fois les tarifs et l'importance de votre investissement dans ce réseau social. Si vous nous le demandez, nous qualifierons cette information de très alarmante. Voici les extraits les plus importants d'une longue liste :

> Sheryl Sandberg, COO de Facebook et bras droit absolu de Zuckerberg, semble avoir été pleinement informée des surestimations des chiffres de portée.

> Pire encore : Sandberg a reconnu dans un e-mail interne qu'elle était au courant de ces erreurs depuis des années.

> Des collaborateurs ont averti en interne que les données utilisées dans leurs outils présentent des réflexions frauduleuses aux annonceurs.

> La direction semble avoir refusé d'accéder à la demande de ces collaborateurs de retirer les mensonges flagrants des données simplement parce que la publication des données de portée correctes aurait un « impact significatif » sur les recettes de l'entreprise.

Poursuite du profit au détriment de l'éthique. Dollars et euros plus importants que l'honnêteté et la transparence. Protection des données sources pour sauvegarder les bonus... Lernout & Hauspie paraissent soudain des enfants de choeur !

Il n'est toutefois pas nécessaire, cher annonceur, de regarder bien loin pour repérer la supercherie. Facebook prétend toucher 41 millions de jeunes Américains âgés de 18 à 24 ans, alors qu'il n'y en a que 31 millions. Et tout est à l'avenant. Consultez cette liste qui compare les chiffres de la population réelle du groupe cible des 20 ans aux chiffres que Facebook prétend toucher :
Et il en va de même pour le Benelux, vous pouvez en être sûr  ! Ce qui est douloureux, c'est que Facebook n'a jamais permis un audit complet et indépendant de ses chiffres d'audience  !

C'est à vous de répartir les budgets, cher annonceur, avec les partenaires qui vous entourent, mais retenez surtout qu'un homme ou une femme averti(e) en vaut 3.
(Update 12/03/2021)

Suite à la publication de cette chronique, Facebook nous a demandé de publier le droit de réponse suivant :

« En réaction à cet article, Facebook souhaite donner des éléments de contexte dans le cadre des écrits de Geert Debruyne. Facebook tient à souligner que M. Debruyne s'appuie exclusivement sur les allégations du plaignant dans une affaire judiciaire. Dans ce dossier, le plaignant fait référence à un certain nombre de documents sélectionnés concernant la "portée potentielle" (et non la portée effective) des annonces Facebook. La vision du plaignant - et par extension de M. Debruyne - est donc aussi mise en question. » 

« Un porte-parole de Facebook déclare dans le cadre de cette procédure judiciaire les éléments suivants : "Cette documentation a été soigneusement sélectionnée dans le but de correspondre à l'histoire du plaignant. La "portée potentielle" est un outil utile pour la planification des campagnes, sur lequel les annonceurs ne sont jamais facturés. Il s'agit d'une estimation. Nous clarifions comment ceci est calculée dans notre interface publicitaire et notre centre d'aide." »

Archive / MEDIA