Nl
Close

MEDIA

Le nouveau contrat de gestion de la VRT maintient le plafond des recettes pubs

Samedi 12 Décembre 2020

Le nouveau contrat de gestion de la VRT maintient le plafond des recettes pubs

La VRT vient de rendre public son nouveau contrat de gestion. Le document de 72 pages dresse d’abord les contours du contexte de plus en plus digital dans lequel la chaîne publique désormais dirigée par Frederik Delaplace, devra remplir ses missions et détaille ensuite les conditions de l’organisation, du contrôle et de ses prérogatives financières.

Premier enseignement, qui n'est pas une surprise : la VRT devra faire des économies. La dotation qui s’élevait encore à 275 millions cette année, sera réduite à 265 millions en 2021 et à 258 millions d’ici 2025. Cette économie sera compensée en partie par un plafond plus élevé pour les revenus propres, notamment en ce qui concerne ceux issus de la pub, maintenus à 78 millions mais non indexé. 

On notera encore que la chaîne publique devra céder du terrain à la concurrence privée dans le registre sportif, notamment sur le foot et le cyclisme. La VRT devra ainsi renoncer définitivement à la Champions League… Quant aux velléités de limiter l’offre internationale de VRT NU et de supprimer les long reads sur le site VRT.NWS, elles n’ont pas vraiment abouti.

Au-delà, le contrat prévoit une compensation de 16 millions répartie sur cinq ans pour financer le plan de transformation digital.

En échange, le contrat entend renforcer le contrôle sur la chaîne publique (notamment en matière de neutralité) ainsi que la transparence de sa gestion. Précisons que le document doit encore être approuvé par le gouvernement flamand.

Archive / MEDIA