Nl
Close

TRAINING&BOOKS

Marc Vossen (NGroup) : "Il faut aussi renforcer son immunité émotionnelle"

Dimanche 25 Octobre 2020

Marc Vossen (NGroup) :

Il y a quelques semaines, Marc Vossen publiait son premier livre, "Balancez vos ondes positives", dans lequel le CEO de NGroup partage la philosophie qui anime son management inspiré et son leadership inspirant - selon ses dires, deux des ingrédients qui ont contribué au succès de ses radios. 

"Balancez vos ondes positives" est paru chez L’Attitude des Héros, maison d’édition avec pour devise : l’héroïsme est un acte solitaire, mais son bénéfice est solidaire. C’est une phrase qui reflète assez bien le pitch de votre ouvrage, non ? 

En effet. Le premier volet est consacré à ce qui m’a amené à être où je me trouve, à ma transformation personnelle. La deuxième partie analyse la transformation professionnelle d’une entreprise classique en une entreprise libérée : comment ça se passe, les éléments nécessaires… Et la troisième tente de définir et d’identifier les ingrédients dont une entreprise a besoin pour se libérer.

Il faut savoir que dans une entreprise, chaque "équipier" - on ne parle plus de "collaborateur" - a un leader qui sommeille en lui : nous avons tous la capacité de mener une équipe, aussi petite soit-elle, pour réaliser un objectif commun. Une entreprise libérée s’attache donc à mieux permettre le développement, l’épanouissement des talents de leader de chacun. 

Quelles sont les conditions pour arriver à être une entreprise libérée ?

Il faut un climat de confiance a priori. La comparaison avec l’enfance est évidente. Donner et faire confiance à une personne facilite le développement. Autre facteur essentiel : un climat de bienveillance, ce qui veut dire que l’on accepte les erreurs éventuelles et implique forcément le devoir d’apprentissage au rythme de chacun. Ce qui n’est pas facile dans un monde de plus en plus rapide. Et puis, il y a le besoin d’authenticité : il faut savoir se connaître, l’entreprise doit aider ses coéquipiers à se développer et à dire leur vulnérabilité, avouer leurs fragilités.

Si ces conditions sont réunies, l’entreprise libérée permet plus d’autonomie, plus de responsabilité, plus de liberté et donc plus de leadership. Ainsi naît un cercle vertueux, où chacun peut être à l’origine mais aussi au bout du cercle. Et lors de ce trajet, on devrait pouvoir rencontrer des personnes qui aident à être ce que l’on est. Ce qui, somme toute, est l’objectif de la vie.

Cette approche du leadership, vous la mettez en pratique chez NGroup depuis un certain temps. Vous y êtes là ?

« Si tu vois Bouddha, tue-le », dit l’adage. Le chemin est très long et il bouge tout le temps. Il n’y a pas une recette, parce que chaque entreprise est différente, chaque personne est différente et c’est un chemin que nous devons accomplir ensemble. Cette mission-là aussi fait partie du leadership, sur ce chemin de libération de la capacité d’entreprendre.

Nous avons inversé la pyramide hiérarchique : depuis, dans ma fonction, je suis là en soutien de mes coéquipiers, comme un terreau et le garant de la vision, des valeurs de l'entreprise. 

Cette philosophie de leadership partagé serait la clef du succès rencontré par Nostalgie ces dernières années ?

Entre autres. Nostalgie rassure dans un monde qui va toujours plus vite et en même temps, le programme musical est très dans l’air du temps, tout en se basant sur des morceaux anciens. Cela vaut aussi pour la communication qui est très moderne : on ose aujourd’hui affirmer que l’on écoute Nostalgie. Je pense aussi que notre façon de faire de l’information autrement, de façon positive, plaît aux auditeurs. C’est d’autant plus important aujourd’hui. Pour sortir du climat anxiogène actuel, la peur est mauvaise conseillère. Il ne faut pas renforcer seulement son immunité physique, mais aussi émotionnelle. A ce sujet, l’optimisme n’est pas une option, c'est indispensable.

Au-delà, nous nous attachons chaque jour à la construction d’une marque à la base d’un écosystème d’entreprise libérée, où l’humain est au centre de la stratégie d’entreprise. Bien sûr, il faut être rentable, mais jamais au détriment de l’humain.

NRJ se situe désormais dans la même mouvance d’entreprise libérée. Au-delà de son offre musicale, cette station veut donner du sens, avec une mission qui lui est propre, axée sur la jeunesse et les valeurs qui lui sont chères, comme le positivisme, le développement durable en bienveillance. 

Vous avez depuis toujours le sens de la formule, du bien dit. Avez-vous après cette première expérience de l’écrit d’autres projets d’édition ?

Oui. Quand on commence, on a envie de recommencer. Et puis, si la lecture de cet ouvrage peut changer un bout de vie pour une seule personne, c’est le vol d’un papillon à New York qui provoque un tremblement de terre à Tokyo… Je voudrais donc envisager une suite, avec ma complice Valérie Malisse qui a structuré le chaos dans ma tête et ma folie créatrice. Sans elle, ce livre n'aurait pas été possible. Dans notre cas, 1 plus 1 a fait 3, et cela illustre d’ailleurs très bien le propos de notre ouvrage. 

Je travaille aussi sur un roman qui devrait sortir en 2022, mais c’est une autre histoire. 
 

Archive / TRAINING&BOOKS