Nl
Close

MEDIA

Kent Walker : "Les gens utilisent Google parce qu'ils le choisissent, pas parce qu'ils y sont forcés"

Mardi 20 Octobre 2020

Kent Walker :

Taper "antitrust" ou "Sherman Act" sur le moteur de recherche, vous verrez que Google n’est plus très loin d’American Tobacco, Standard Oil ou AT&T…  Comme on pouvait s'y attendre, la Justice américaine a engagé des poursuites contre Google pour atteinte au droit de la concurrence dans le but de préserver son monopole dans le domaine de la recherche et de la publicité en ligne. On évoque une action antitrust qui pourrait viser au démantèlement d'une partie des activités de Google. 
 
La réaction ne s'est pas fait attendre : dans un (très long) billet de blog, Kent Walker, Senior VP of Global Affairs, qualifie cette plainte de « profondément critiquable ».
 
« Les gens utilisent Google parce qu’ils le choisissent, pas parce qu’ils y sont forcés ou qu’ils ne trouvent pas d’alternative », écrit-il. 
 
Il estime aussi que Google n’est pas différent des fabricants qui font leur promo dans les supermarchés : « Oui, à l’instar d’innombrables autres entreprises, nous payons pour faire la promotion de nos services, comme une marque de céréales qui paierait pour être en tête de gondole. Quand vous achetez un smartphone ou un ordinateur, il y a aussi une tête de gondole : l’écran d’accueil. Sur mobile, cet écran est contrôlé par Apple, ou par des entreprises comme AT&T, Verizon, Samsung ou LG. Et sur les ordinateurs, cette tête de gondole est largement contrôlée par Microsoft. »
 
Afin de prouver sa bonne foi, Walker propose un tutorial qui montre à quel point il est facile de changer de moteur de recherche sur Mac. Il pointe aussi du doigt Microsoft, qui impose Bing comme moteur de recherche par défaut à la fois dans la barre des tâches de Windows 10 et sur le navigateur Edge, lui-même installé d’emblée.
 
Même topo pour Android : « Sur les appareils Android, nous avons des accords promotionnels avec les opérateurs et les fabricants d’appareils pour afficher les services Google. Ces accords nous permettent de distribuer Android gratuitement, donc ils réduisent directement le prix que les gens paient pour leurs téléphones. Mais malgré ces accords, les opérateurs et fabricants préchargent souvent de nombreuses applications et app stores concurrents. »
 
Pour rappel, selon Statista, Google dépense chaque année plus de 8 millions d’euros pour ses actions de lobbying au niveau de l’Union européenne. On ignore à combien s’élèvera l’enveloppe dans les prochains mois aux Etats-Unis…

Archive / MEDIA