Nl
Close

MEDIA

Fin de parcours plus que probable pour Proximag

Dimanche 11 Octobre 2020

Comme on s'y attendait, le groupe Nethys a annoncé qu'il envisageait de mettre un terme à l'activité de L’Avenir Advertising et, par ricochet, à celle du toutes-boîtes Proximag dont la régie des Editions de l'Avenir et de L'Avenir Hebdo est éditeur. 
 
Une procédure d’information et de consultation a été initiée avec la délégation syndicale avant l’entame d’une procédure Renault (une cinquantaine d'emplois sont concernés, dont une dizaine devraient être repris par IPM). Pour l'heure, L'Avenir Advertising indique que la commercialisation de L’Avenir(.net), Moustique(.be), Télé Pocket et du JDE se poursuivait.
 
Pour rappel, avec Les Editions de l'Avenir et L'Avenir Hebdo, L'Avenir Advertising faisait partie des trois lots mis en vente par Nethys. Les deux premiers, regroupant le journal L'Avenir ainsi que les magazines Moustique et Télé Pocket, ont été cédés en juillet au groupe IPM qui n'attend plus que le feu vert de l'Autorité de la Concurrence pour finaliser le deal avec Nethys. Faute de repreneur pour L'Avenir Advertising et son principal asset Proximag, l'intercommunale liégeoise semble donc décidée à arrêter les frais. 
 
Nethys indique cette décision est la conséquence de la situation financière de l’entreprise et de l'absence de modèle économique pour la presse périodique gratuite toutes-boîtes. 
 
L’an dernier, L’Avenir Advertising a vu son chiffre d’affaires reculer de 9 à 6,9 millions d’euros pour une perte nette de 3,3 millions et une perte à reporter dépassant les 11 millions, selon L'Echo.

Archive / MEDIA