Nl
Close

INTELLIGENCE

Let me entertain you, par Griet Byl (MM)

Dimanche 6 Septembre 2020

Let me entertain you, par Griet Byl (MM)

Chaque année, PwC examine dans son traditionnel Entertainment & Media Outlook, les résultats de l'industrie du divertissement et des médias, tout en distillant un certain nombre de tendances et de prévisions pour un avenir proche (et un peu plus lointain). Dans l'édition de cette année, les analystes ont évidemment dû constater que le paysage est brusquement et profondément secoué par la crise corona, qui a non seulement de graves conséquences (financières), mais accélère ou accentue également certaines évolutions déjà en cours.

Ainsi, les résultats du rapport montrent par exemple que les revenus mondiaux issus des médias et du divertissement diminueront de 6% en 2020 pour atteindre un montant de $2.019 milliards. C'est la plus grosse baisse jamais enregistrée, jusqu’en dessous du niveau de 2008. 

Selon le rapport, la publicité serait le segment le plus touché, même si les évolutions diffèrent en fonction du média. Il n'est pas surprenant que l’OOH (-28,5%) encaisse une baisse plus forte que la publicité en ligne (-2,3%). Selon les auteurs du rapport, les revenus publicitaires ne reviendraient pas au niveau de l'année dernière avant 2022. En même temps la 21ième édition du rapport prévoit que les revenus générés par les abonnements vidéo dépasseront cette année pour la première fois ceux issus du cinéma. D'ici cinq ans, ils représenteraient même le double, selon le consultant.

Que ce mouvement soit définitif et irréversible, les poids lourds de l'industrie l'ont déjà compris depuis un petit temps, ce qui explique les premières de certains films en ligne, plutôt que sur grand écran, et a initié une guéguerre entre plateformes afin de devenir sinon la référence, la première alternative auprès des spectateurs submergés.

Et même chez nous, marché pas encore mature, nous aurons dès le 14 septembre - symboliquement juste avant l’arrivée de Disney + - notre alternative locale en matière de contenu audiovisuel streamé. Les initiateurs de Streamz ne communiquent pas d'objectifs concrets, mais ils se disent ambitieux dans leurs projets. L'offre place la barre très haut d’emblée.

Pour ceux qui en ont toutefois assez de tous ces écrans, nous citerons une dernière tendance issue de l'étude PwC : les ventes mondiales de livres ont augmenté de 2,2% en 2020 et continueront de croître de 1,4% dans les années à venir. Cette croissance est en partie due, non au succès des e-books, mais à l’essor des livres… audio. 

Archive / INTELLIGENCE