Nl
Close

PARTNER CONTENT

Ingrid Van Langhendonck et Malika Afkir : "La rentrée de So Soir est placée sous le signe de la nouveauté"

Lundi 24 Août 2020

Ingrid Van Langhendonck et Malika Afkir :

Dès le 5 septembre, So Soir sera de retour en librairies, encarté au cœur du Soir du weekend. L’occasion de revisiter cette success-story entamée il y a trois ans, en compagnie de Malika Afkir et d'Ingrid Van Langhendonck, respectivement Sales Manager Brand Content et Rédactrice en chef de So Soir.
 
Ingrid Van Langhendonck revient tout d'abord sur ces semaines de confinement et d’été qui n'ont pas été synonymes de vacances pour ses équipes : « Nous n'avons en effet pas chômé durant ces mois. Nous avons notamment créé de nouvelles rubriques, remis les choses en perspective, pris de nouvelles initiatives et réfléchi à des évolutions pour notre magazine et notre site Sosoir.be. Ce qui rend notre retour encore plus motivant et gai ! » 
 
Rappelez-nous quand et pourquoi So Soir a-t-il été lancé ?
 
Chez Rossel, il y avait la volonté de créer quelque chose de nouveau dans le domaine du lifestyle, en adéquation avec Le Soir du weekend et surtout en développant en parallèle, dès le premier jour, un site Sosoir.be qui avait pour ambition de se positionner comme un des acteurs lifestyle du web belge.
 
Ce challenge était tentant et m’a immédiatement donné envie de rejoindre le navire et de lui ouvrir de nouveaux horizons. 
 
Malika Afkir : Nous avons décidé dès le départ de créer de la surprise, en proposant des choses plus proches du quotidien et du weekend, qui donnent envie de s'évader, de découvrir, d’essayer... Un nouveau format, une pagination variable, un chemin de fer qui allie nouveautés, bons plans, conseils, découvertes de marque ou mode. Bref, So Soir est devenu le magazine lifestyle incontournable du Soir.
 
Son nouveau nom a permis aux lecteurs et aux annonceurs de mieux l’identifier. Il a renforcé sa crédibilité et sa notoriété en quelques mois à peine. Porté par le développement du site, So Soir peut aussi se targuer un taux de reconnaissance exceptionnel auprès des francophones 
 
Le concept répond-il aux espérances et objectifs ? 
 
Dès le lancement, nous nous sommes dit que nous allions sonder beaucoup plus rapidement et régulièrement les lecteurs, ce qui nous a permis de rectifier le tir quand il le fallait. Les derniers chiffres CIM nous confortent dans notre stratégie avec des progressions de 15% en 2018 (95.260 lecteurs en 2017 vs. 109.830 lecteurs en 2018) et de 36% en 2019 (109.830 lecteurs en 2018 vs. 149.980 lecteurs en 2019). Autrement formulé, les lecteurs s'identifient clairement plus au magazine. 
 
Ingrid Van Langhendonck : 80% des lecteurs affirment que ce qu'ils lisent et trouvent dans le magazine est globalement "intéressant" ou "très intéressant". Cela les inspire et leur donne envie de bouger. 
 
Personnellement, l'idée d'avoir un magazine qui soit très prescripteur est vraiment quelque chose de très important, et je suis contente que ce soit le cas. 
 
So Soir est également présent en ligne. Comment gérez-vous les deux supports en termes rédactionnels ?
 

Malika Afkir : Dès l'entame de So Soir, nous nous sommes concentrés sur la cohérence globale de l'offre. Le monde se digitalise de plus en plus, notre offre se devait absolument d'être cross-média. C'est pourquoi nous avons décidé de développer un tout nouveau site, en repartant quasiment de zéro. Sosoir.be offre des contenus adaptés et alimentés quotidiennement. 
 
Ingrid Van Langhendonck : Tout le contenu du print est repris sur le site, mais évidemment les titres et les chapeaux sont adaptés, les articles sont retravaillés. Nous tâchons d'aller plus à l'essentiel, d'être beaucoup plus dynamiques au niveau du format et du "tone-of-voice". Par exemple, quand l'édition papier propose un dossier dans lequel cinq chefs racontent la genèse de leur restaurant, sur le web, nous en faisons cinq articles, beaucoup plus étayés et visuels. 
 
En parallèle, nous avons une rédaction web, dont la mission est d'identifier les sujets lifetsyle du jour et de les développer sur Sosoir.be.
 
Le print et le site web sont donc très complémentaires. Nous voulons vraiment que les deux formats communiquent entre eux. Les lecteurs qui prennent le temps de lire le magazine et de visiter régulièrement le site ont un bouquet beaucoup plus complet.
 
Malika Afkir : Nous l'avons constaté durant le confinement. Le site a cartonné, réalisant deux records d'audience : le 17 février avec 77.000 pages vues et 57.000 visiteurs uniques ainsi que le 7 avril avec cette fois 199.000 pages vues et 158.400 visiteurs uniques. Nous avons aussi une audience beaucoup plus riche : il y a souvent des lecteurs engagés qui nous connaissent via le site, avant de découvrir le print… 
 
Quid de la stratégie commerciale, également pour les deux canaux ?
 
De même que nous avons repensé le produit, nous avons évidemment aussi repensé les offres commerciales. A ce niveau, ce qui était primordial, c'était également de créer de la nouveauté. Notamment avec les offres natives, qui sont en plein essor, mais aussi avec des offres digitales sur mesure, des choses jamais vues, afin de réellement faire la différence.
 
Nous n'avons plus d'offres cadenassées en tant que telles. Nous travaillons davantage sur des dispositifs créatifs, qui sortent de l'ordinaire et, manifestement, cela plaît beaucoup aux annonceurs. Nous avons développé des "corners". Il s’agit de sous-sections sur le site qui sont dédiées aux annonceurs avec un mix d’articles rédactionnels et natives mais aussi des formats impactants propres à So Soir comme des Long Read 2.0. Le fait d'être le plus cross-média possible est très important, vu le poids des deux canaux. 
 
Outre la créativité commerciale, les annonceurs apprécient particulièrement le "look & feel" de So Soir, son côté léché, esthétique et chic. So Soir devient de plus en plus une évidence pour eux et nous recevons davantage de demandes spontanées de leur part, parce que le titre permet de traiter toute la gamme des sujets liés au lifestyle.

POWERED BY Rossel Advertising

Archive / PARTNER CONTENT