Nl
Close

MEDIA

Frédéric Herbays (Nostalgie) : « Le mot clé de cette rentrée, c'est vraiment l'authenticité »

Mardi 25 Août 2020

Frédéric Herbays (Nostalgie) : « Le mot clé de cette rentrée, c'est vraiment l'authenticité »

La rentrée de Nostalgie est marquée par l’intronisation de NostaMan, un personnage sympathique, symbole et garant des valeurs chères à la première radio francophone. Rencontre avec le principal intéressé, ainsi qu’avec le Brand Manager et Directeur des Programme de la célèbre radio, Frédéric Herbays.
 
Qui êtes-vous NostaMan ?
 
Tout d'abord, je voudrais féliciter Media Marketing de m'avoir trouvé ! Vous avez réussi à remonter ma trace, grâce aux différents indices que j'ai laissés derrière moi un peu partout en Wallonie et à Bruxelles. Donc, bravo déjà pour ça !
 
Ensuite, comme vous pouvez le constater, je n'ai ni cape, ni muscles saillants, ni costume en lycra. Je ne suis pas davantage un dandy, un espion ou un agent secret… En fait, je suis NostaMan, un héros pas comme les autres, caché derrière un loup et vêtu d'un élégant costume trois pièces, fait maison et constellé de "N" !
 
Enfin, comme tous mes collègues de Nostalgie, je suis quelqu'un d'assez simple, spontané, bienveillant, proche des gens, sympathique et sensible. Je suis également plutôt malicieux et espiègle et, surtout, j'aime l'humour !
 
Comme tous les héros, vous devez avoir une mission…
 
Ma mission, la seule et l'unique, est de faire du quotidien des gens toute une "N-histoire", avec un grand "N" ! Et plus largement, rendre le monde complètement "N"...
 
J'ai commencé il y a quelques semaines en menant de multiples opérations de terrain à différents endroits de la Région de Bruxelles-Capitale et du Brabant Wallon, en passant par le Hainaut, Namur, Liège ou encore Mons. Et ce, bien entendu, en partageant le tout sur ma page Facebook et mon compte Instagram officiels.
 
Ce qui, évidemment, n'a pas manqué d'intriguer les nombreux Wallons et Bruxellois qui me suivent déjà : "Mais pourquoi faites-vous cela ?", me demande-t-ils régulièrement. Et plus précisément, pourquoi placardez-vous tous ces "N" un peu partout en Wallonie et à Bruxelles ? Ils ont aujourd'hui la réponse : parce que je veux mettre du "N", le symbole de la première radio francophone, dans leur vie !
 
Maintenant que vous êtes "démasqué", comment allez-vous poursuivre votre mission ?
 
Ce "N" graphique, qui représente donc Nostalgie, nous rapproche tous. On peut le faire aisément avec les doigts et l'ambition est qu'il devienne un signe de ralliement quand j'irais à la rencontre de nos fidèles auditeurs. C'est ma prochaine mission : être le bras armé de Nostalgie, mais un bras armé inoffensif, puisque chargé de cadeaux pour récompenser la fidélité de nos nombreux auditeurs… 
 
Frédéric Herbays, quelle est la valeur ajoutée de NostaMan pour une radio comme Nostalgie ?
 
Nostalgie est la première radio francophone. Elle est écoutée un peu partout, que ce soit dans la voiture, dans les commerces, comme, par exemple, les night-shops, voire même l'atelier où je suis allé changer mes pneus dernièrement…
 
C'est ce constat qui nous a donné l'idée du NostaMan, un personnage un peu mystérieux, mais toujours très sympathique, dont la raison d'être est d'aller dans tous ces endroits pour littéralement rechercher et remercier toutes ces personnes qui nous écoutent tous les jours.
 
Pour ce faire, à l'occasion de la rentrée, nous allons orchestrer du 14 ou 28 septembre une première action d'antenne, avec au programme NostaMan qui partira justement à la recherche de tous ces endroits où l'on nous écoute en Wallonie et à Bruxelles, et qui, quand il en aura trouvé un, interviendra à l'antenne dans l'émission en cours, pour remercier et récompenser en direct le fidèle auditeur en question…
 
NostaMan aura-t-il sa propre émission ? 
 
Non, NostaMan est avant tout un homme de terrain, dont la priorité est d'aller à la rencontre des gens. Il n'aura donc pas d'émission dédiée, mais il pourra toujours intervenir à tout moment à l'antenne à l'occasion d'actions ponctuelles comme la précitée. Ou, par exemple encore, dans le cadre du "Magic Tour", notre récolte de jouets annuelle pour les enfants défavorisés.
 
Par contre, évidemment, NostaMan vivra intensément sur les réseaux sociaux, à commencer par Facebook et Instragram, et sera également mis à contribution au niveau de la com', comme dans le film de la rentrée, et du marketing. Voire, enfin, à l'occasion de partenariats avec des annonceurs qui en feraient la demande…
 
Quid de la nouvelle grille de rentrée ?
 
Le mot clé de cette rentrée chez Nostalgie, c'est vraiment l'authenticité. Nous nous sommes rendus compte que les radios aujourd'hui, à l'instar des chaînes de télévision, sont de plus en plus formatées. Les programmes sont fabriqués et perdent en spontanéité. Je n'irais pas jusqu'à dire "des programmes où on fait semblant", mais où tout est quand même un petit peu "fake"…
 
Bref, ce n'est pas la vraie vie et, depuis toujours, chez Nostalgie, nous essayons de faire tout le contraire, avec notamment des présentateurs et animateurs qui ressemblent à Monsieur Tout Le Monde. Autrement dit, pas des stars, ni des vedettes de la télé, mais des femmes et des hommes, qui, primo, sont dans la tranche d'âge de nos auditeurs, soit dans la quarantaine, et, secundo, à qui il arrive tout ce qui arrive au commun des mortels, tout au long de la journée, tout au long de leur vie.
 
NostaMan est un peu la représentation "élégante" de tout cela, et c'est ce qui, je crois, contribue fortement à notre succès depuis toutes ces années…
 
Un dernier mot ?
 
Oui ! Je profite de l'occasion pour lancer un appel à vos lecteurs, à commencer par les annonceurs. Si l'un d'entre eux souhaitait se greffer à l'action de rentrée avec NostaMan, en termes entre autres de dotation, tout est encore possible. Il suffit juste de prendre rapidement contact avec notre régie, IP !
 

 
 
 

Archive / MEDIA