Nl
Close

MEDIA

Roularta encaisse mais résiste

Lundi 17 Août 2020

Roularta encaisse mais résiste

Comme l’indiquaient nos confrères de L’Echo dans un article évoquant de nouvelles spéculations quant à une sortie de la Bourse, la publication des chiffres de Roularta pour le premier semestre démontre une certaine résilience, en dépit de la crise actuelle et du recul du chiffre d’affaires, avec une hausse des revenus du marché lecteurs, un Ebitda toujours positif et une trésorerie solide. 
 
Le chiffre d’affaires affiche un recul de 18,5% à 120,6 millions d’euros, lié principalement à la décrue du marché publicitaire (avec notamment -25% pour les magazines et -49% pour les gratuits), à la diminution des travaux d’impression pour tiers, ainsi que par l’arrêt des événements et des voyages pour les lecteurs. En revanche, les revenus des abonnements ont progressé (+2,9 millions d’euros) par rapport à la même période l’an dernier. Globalement, le chiffre d’affaires du marché lecteurs (ventes au numéro et abonnements) augmente de 3,9%. 
 
Roularta explique ces bons chiffres par la mise en œuvre réussie de la stratégie d’abonnements des Women Brands, par le déploiement du New Deal dans le segment News & Business Brands, par la demande pour des magazines de qualité pendant le confinement et par la consolidation de Senior Publications (Plus Magazine) depuis mars 2020. 
 
Au final, l’Ebitda atteint 5,4 millions (-49%), soit 4,5% du chiffre d’affaires vs. 7,2% l’an dernier. Les fonds propres affichent 226,7 millions et la position de trésorerie financière nette consolidée (soit la trésorerie circulante moins dettes financières), 93,1 millions. Le groupe étant exempt de dettes bancaires. 
 
De tout quoi, le groupe dirigé par Xavier Bouckaert s’estime « bien armé pour affronter l’avenir et poursuivre intégralement son plan d’investissement ». Soulignant au passage que certaines filiales seront dispensées de verser des dividendes pour se concentrer sur leur stratégie et la consolidation de leur bilan.

Archive / MEDIA