Nl
Close

BRANDS

Fred Dorsimont (Isobar) : "Changer les comportements requiert des solutions spécifiques"

Jeudi 9 Avril 2020

Fred Dorsimont (Isobar) :

La news "20" pour se laver la main" récemment publiée dans MM, m’a donné envie de réagir. Tout d’abord pour dire que je salue ce genre d’initiatives. Je l’évoquais dans ces colonnes il y a quelques jours : c’est plus que jamais le moment pour les marques d’aider les gens à s’aider eux-mêmes. Ensuite pour partager mon point de vue sur les exemples illustrés. Réussir à ce que les gens se lavent les mains et le fassent correctement, est avant tout un défi comportemental. Et tenter de résoudre le problème avec de la communication, certes créative, n’est qu’une partie de la réponse.
 
D'où ces quelques pistes comportementales qui pourraient aider les marques souhaitant contribuer à ce type d’efforts. En commençant par rappeler que se laver les mains correctement est un moyen scientifiquement prouvé de réduire la transmission du virus - avec notamment des bénéfices plus larges que l’utilisation de gel hydroalcoolique. Le problème, c’est que les gens ne se lavent pas les mains correctement et de manière répétée. 
 
Solution n°1 : Eduquer
 
Une solution possible, me direz-vous, est de les éduquer - comme le fait notamment la campagne de McDonald’s citée dans la news de MM. Mais selon la science, cette stratégie fonctionne avant tout auprès des gens qui se lavent déjà les mains fréquemment. Et moins auprès des autres…
 
Solution n°2 :  Modifier l’environnement immédiat
 
La moindre barrière ou petit effort supplémentaire fait qu’on ne se lave moins ou pas les mains : un manque de savon, une distraction, un retard… Et une solution efficace est de modifier l’environnement immédiat pour rendre l’action de se laver les mains, plus visible et présente. 
 
Par exemple : accrocher des messages de rappel aux poignées de porte ; placer des lingettes ou bouteilles de gel hydroalcoolique à plusieurs endroits dans la maison, ainsi que dans les poches de vestes ou sacs ; programmer l’alarme de son portable en guise de rappel tout au long de la journée.
 
Solution n°3 : Lier le nettoyage des mains à un comportement existant
 
Un comportement est plus susceptible d’être adopté s’il devient habituel. Une manière d’y arriver est de lier le lavage de mains à des habitudes existantes. Par exemple à une chanson connue, comme l’a fait le gouvernement anglais avec "Happy Birthday" (cette tactique fonctionne car le morceau est connu par cœur et donc automatique) ; une occasion, comme celle de rentrer à la maison après les courses (je rentre, je me lave les mains) ; une action spécifique, comme un éternuement (je me mouche, je me lave les mains), ou un moment, comme les repas (je mange, je me lave les mains), etc.
 
D’autres solutions existent et les opportunités sont là pour les marques qui veulent aider les gens à s’aider eux-mêmes. Mais le succès passe par une vraie compréhension des bons leviers comportementaux à utiliser.

Archive / BRANDS