Nl
Close

AGENCIES

Crise du Coronavirus : Et les RP ?, par Eveline De Ridder (Partner, Whyte Corporate Affairs)

Mercredi 1 Avril 2020

Crise du Coronavirus : Et les RP ?, par Eveline De Ridder (Partner, Whyte Corporate Affairs)

Ces derniers jours ont été pour le moins intenses dans le petit monde de la communication. Le coronavirus nous oblige à revoir nos plans annuels, annuler nos évènements et, surtout, préparer les communications interne et externe de nos clients, qui n’ont pas d’autres choix que de s’adapter à la situation.
 
Mais aujourd’hui, comme nous pouvions nous y attendre, le train de communication est resté en gare pour un grand nombre de sociétés (1). Les décisions à court-terme sont prises et les agendas vidés. A l’exception de ceux des journalistes qui, comme les professionnels de la santé, ne comptent plus leurs heures depuis plusieurs semaines.
 
Les rédactions tournent à plein régime, les suppléments foisonnent et les éditions spéciales s’enchaînent. Confinés, les Belges sont suspendus à leur télévision, gardent la radio allumée et suivent les dernières news en temps réel sur leur smartphone.
 
Plus que jamais, les médias sont notre fenêtre sur le monde extérieur.
 
Dans ce contexte, que fait-on de toutes ces histoires qui n’ont rien à voir avec la pandémie actuelle et que nous nous apprêtions à raconter ? Sont-elles condamnées à être mises de côté ? Cette situation permet-elle, au contraire, de créer des opportunités ? Les Belges attendent-ils exclusivement des informations sur le virus et sa propagation ? Au contraire, d’autres sujets de conversation sont-ils les bienvenus ? Oserions-nous appeler un journaliste pour lui proposer un sujet ? Sont-ils complètement débordés ?
 
Il y aura un vide médiatique (le fameux "komkommertijd" de nos collègues néerlandophones) dans les semaines à venir, c’est certain. Mais avant de sauter sur l’occasion pour pitcher à tout-va, réfléchissons à deux fois. Plus que jamais, c’est à nous de démontrer le professionnalisme de notre métier. Et les professionnels des RP le savent : une actu n’a de valeur médiatique que si certaines conditions cruciales sont remplies.
 
Votre sujet doit avant tout être "actuel". Au plus ancré dans l’actualité, au plus de valeur médiatique. L’importance des services bancaires digitaux pour seniors, une app médicale qui permet aux patients de contrôler leur alimentation pour leur santé à distance… Ces histoires trouveront un écho dans la situation actuelle.
 
Une histoire qui sera d’autant plus pertinente si elle est destinée à un groupe cible bien particulier ou, au contraire, à une très large audience. Les conseils des prestataires de services HR sur la façon dont les employeurs peuvent collaborer avec leurs équipes en télétravail, les entreprises du secteur alimentaire qui partagent des recettes saines à réaliser avec les enfants…
 
Mais aussi la proximité, la mesure dans laquelle votre histoire répond à un conflit latent ou un élément "distinct" qui fait remonter votre histoire à la surface… Il existe de nombreux éléments de base par rapport auxquels nous devons tester nos histoires avant de les diffuser dans les médias.
 
En conclusion, chers collègues RP, traitons la situation avec le plus de tact et de professionnalisme possible. Nous en ressortirons tous grandis.
 
(1) A l’exception, bien sûr, des entreprises qui doivent continuer à prester leurs services et pour lesquelles un soutien en communication (de crise) est cruciale.

Archive / AGENCIES