Nl
Close

INTELLIGENCE

Seen from Space : la température estivale n'a pas grillé les audiences TV

Samedi 7 Septembre 2019

Seen from Space : la température estivale n'a pas grillé les audiences TV

Assets :


On le sait, l’été 2019 a affolé les compteurs de l’Institut Royal Météorologique où l'on a enregistré record sur record, avec des températures plutôt inhabituelles. Maintenant que la période de vacances est finie, retour sur cet intermède estival avec les données météo des deux mois d’été mises en parallèle avec la consommation de la télévision en live et en léger différé (VOSDAL pour Viewing On Same Day As Live).

Côté météo, nous avons confronté l’évolution quotidienne des températures moyenne et maximale, mais aussi des précipitations et la durée d’ensoleillement. Côté audiences TV, les métriques concernaient la durée de vision et pénétration journalière.

Cela surprendra peut-être, mais la relation entre les deux n’est pas si évidente. C’est la durée d’ensoleillement qui apparaît proportionnellement comme la plus prédictive de la variation des audiences - en particulier la durée de vision - mais la relation entre les deux n’est pas non plus mécanique. Il semble donc que la relation météo vs TV est plutôt de l’ordre "macro" (on regarde proportionnellement plus en hiver qu’à la belle saison) que "micro" (les variations journalières de conditions météo n’expliquent pas trop bien les modulations de l’audience).

Bref, le très chaud soleil de cette été aura plus grillé les parterres de fleurs (et leurs propriétaires…) que les audiences TV.

Archive / INTELLIGENCE