Nl
Close

MEDIA

Quand Philippe Delusinne endosse les habits du chevalier blanc anti-Pickx

Mercredi 28 Août 2019

Quand Philippe Delusinne endosse les habits du chevalier blanc anti-Pickx

« Avec Pickx, Proximus va tuer l'industrie audiovisuelle belge » ou « Ce que fait Proximus, c’est tuer l’industrie média belge ». Publiées simultanément dans L’Echo et dans Le Soir, ces citations issues d’une interview fleuve de Philippe Delusinne, donne à penser que le CEO de RTL Belgium est bien décidé à peser de tout son poids dans le conflit qui oppose actuellement RTL, VTM et les chaînes publiques à la nouvelle plateforme Pickx de Proximus. Celles-ci reprochant à l’opérateur de mettre en péril l'intégrité de leur signal en altérant, sans leur accord, leur diffusion linéaire et donc leur modèle publicitaire, mais aussi le développement de leurs plateformes à la demande.
 
« Nous, c’est à dire les chaînes privées et publiques tant flamandes que francophones, sommes en désaccord total avec Proximus car ce qu’ils font est illégal », confirme Philippe Delusinne dans L’Echo. « On les avait d’ailleurs prévenus. En saucissonnant nos programmes, ils touchent à l’intégrité de notre signal, qui est notre propriété. Ils proposent aux gens des choix qui ne sont pas leur choix de base. On risque de devenir comme des têtes de gondole dans la grande distribution : si vous voulez être bien placés il faudra payer. S’ils continuent comme cela, ils vont tuer l’industrie audiovisuelle belge au profit des plateformes internationales ! »
 
Raison pour laquelle également, le CEO de RTL milite pour la création d’une Salto « à la belge », évoquant la future plateforme commune des chaînes françaises : « Nous voulons être un fer de lance de l’industrie dans un marché qui doit se protéger des menaces extérieures. Cela passe par des accords avec d’autres même si on a de grands antagonismes, comme avec la RTBF. On doit quitter cette frénésie belge qui veut que chacun veuille tout faire », déclare-t-il également dans L’Echo.
 
Delusinne ajoute aussi que « tant que des divergences persisteront sur Pickx, la pub ciblée ne sera pas lancée », tranchant quelque peu avec l’enthousiasme de Denis Masquelier en la matière. Lors de l’événement de rentrée Heart Vibes organisé par IP le 27 août, le patron de la régie annonçait en effet que les premières offres seraient réalité d’ici la fin de l’année…
 
On ignore si Philippe Delusinne sera présent lors du lunch de la BMMA du 24 septembre avec Guillaume Boutin, mais on peut parier que le Chief Consumer Market Officer de Proximus abordera évidemment les questions légitimes que soulève la mise en place de Pickx.

Archive / MEDIA