Nl
Close

BRANDS

Studio 100 pique au vif Greenpeace

Mercredi 17 Avril 2019

Studio 100 pique au vif Greenpeace

Greenpeace doit mettre un terme à sa campagne "MayaLight.be", mettant en scène la célèbre Maya l'abeille, sous peine d'une astreinte de 2.500 euros par jour et par infraction, avec un plafond d'un million d'euros, et ce, suite à une plainte de Studio 100, détenteur des droits sur le personnage de Maya. 
 
Pour rappel, la campagne était la première création de Lucy pour Greenpeace. Elle avait pour objectif la suppression des charcuteries sur lesquelles figurent des personnages adulés par les jeunes enfants. La campagne visait plus particulièrement Studio 100, qui cède ses droits sur plusieurs personnages hyper-populaires, pour commercialiser le saucisson de jambon Samson, le filet de poulet K3, le jambon supérieur et les saucisses Knack Schtroumpfs ou encore le saucisson de volaille Maya l'abeille. C'est donc cette dernière que Lucy et Greenpeace avaient choisi pour faire passer leur message, au travers d'une vidéo dans laquelle Maya présentait une nouveauté : les… cigarettes Maya l'abeille ! 

Archive / BRANDS