Nl
Close

TRAINING&BOOKS

Why Women: The point of (no) return, par Griet Byl (MM)

Samedi 23 Mars 2019

Why Women: The point of (no) return, par Griet Byl (MM)

« Il n'y a pas de plafond de verre dans notre industrie », écrivait Nicola Kemp dans Campaign la semaine dernière. Elle citait une interview avec Sir John Hegarty de 2015 dans laquelle le célèbre créatif expliquait que le principal problème des femmes qui souhaitent faire carrière est justement les pauses-carrière qu’elles prennent pour avoir des enfants. Une fois leur congé de maternité ou parental terminé, elles doivent travailler dur pour rattraper le temps perdu (what in a word). Parce que, estimait Hegarty, « The thing about a creative career is that, if you are not doing it every day, you are not getting better every day. »

Même si nous apprécions Hegarty quand il parle de créativité en général, nous nous demandons s'il avancerait les mêmes arguments pour un millennial de sexe masculin qui prend un congé sabbatique pour parcourir le monde.

Heureusement, pour couper court à ce type de raisonnement et de problèmes, quelques femmes britanniques entreprenantes ont créé Creative Equals, une organisation qui lutte pour la diversité et l’égalité dans notre secteur. 

En collaboration avec plusieurs grands acteurs (dont D&AD, The Dots et Facebook, pour ne citer que ceux-là), elles ont mis au point #CreativeComeback, un programme spécifiquement destiné aux femmes après une pause-carrière, quelle qu’en soit la raison. 

Le programme comprend une formation intensive de huit jours au cours de laquelle les participantes découvrent les dernières tendances et technologies, mais aussi les attentes des employeurs et apprennent à pitcher leurs idées. A la fin de la formation, les heureuses élues ont la possibilité de postuler chez l’un des partenaires, qui sont tous ouverts à des propositions d’emploi flexibles. Atout supplémentaire : la formation est entièrement gratuite et dispose même d'un fonds pour payer si nécessaire les frais de gardiennage pendant la formation. 

Une initiative pragmatique comme on les aime et qui devrait lentement mais sûrement contribuer à un plus grand nombre de femmes au sommet. Parce que même si un nombre particulièrement important de femmes travaillent dans la publicité, les postes de direction féminins en agence sont quand même encore rares.

Ce que confirme Karen Corrigan (CEO, Happiness) à Charlie Mag dans une interview croisée avec Petra De Roos (MD, LDV United) : « Cela s’est déjà considérablement amélioré, mais Petra et moi sommes deux des rares femmes à occuper des postes de haut niveau dans le monde de la publicité en Belgique. Je me trompe peut-être, mais je pense même que je suis la seule femme fondatrice et directrice en Flandre parmi les agences créatives. Et si je suis honnête et sans me plaindre, j’ai le sentiment qu’au cours de ma longue carrière, j’ai dû repousser plus de frontières pour obtenir une reconnaissance équivalente à l’intérieur et à l’extérieur du secteur que les hommes qui font la même chose ou moins. »

Pourtant, Karen Corrigan ne veut pas se focaliser exclusivement sur le genre. Elle a un conseil précieux pour ses consoeurs : « Ne soyez pas trop préoccupée par le fait que vous soyez une femme. Identifiez ce que vous faites bien et avec plaisir. Cherchez l'équilibre qui vous convient. Avec beaucoup de passion et d'enthousiasme. Ne vous plaignez pas, mais gagnez, tombez et relevez-vous, ni plus ni moins. Fight club. Cela fait partie du jeu. » Et pour les hommes, la même chose.

Archive / TRAINING&BOOKS