FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

MM donne de la voix avec Wavemaker, Fourcast et Acapela

Jeudi 14 Mars 2019


MM donne de la voix avec Wavemaker, Fourcast et Acapela
En novembre 2018, Wavemaker Belgium s’est lancé le pari de créer la première application vocale qui utilise une voix artificielle personnalisée pour Media Marketing. L’objectif : faire en sorte que MM soit la première marque média en Belgique à être "speakable", avec sa propre app Voice et sa propre voix pour interagir avec son audience. Le projet a été mené en collaboration avec Fourcast (pour la partie software) et Acapela (pour la partie voix). 
 
Concrètement, il est à présent possible, tant en français qu’en néerlandais, de parler avec MM sur Google Home (et prochainement sur Alexa), qui lira tout d'abord les titres de la MM e-news du jour et vous proposera ensuite soit de lire le détail d’une news qui vous intéresse, soit de continuer à lire la suite des titres. 
 
Des voix personnalisées adaptées au marché local
 
« Il est à noter que ce ne sont pas les voix par défaut de Google que nous utilisons mais bien des voix personnalisées, créées artificiellement et capables de générer oralement pour MM n’importe quel contenu. De plus, la voix néerlandophone est bien une voix belge et non hollandaise, alors même que Google n’a pas encore sorti sa propre voix flamande », explique Damien D’Ostuni, Innovation Expert chez Wavemaker. 
 
« De même, le choix du genre de la voix n’est pas anodin. Nous avons privilégié une voix féminine sur base d’analyses démontrant que ce type de voix est perçu comme plus fiable, apaisant, persuasif, chaleureux et accueillant. Il était important d’avoir une voix pour laquelle l’audience se sente proche et en confiance. »
 
Cette première a permis à Wavemaker et ses partenaires de faire face à certaines surprises et limitations tant liées à la technologie qu’au fait de rendre speakable un contenu prévu à la base pour le Web. « Cela peut paraître évident mais si vous reprenez du contenu web et que vous le dites oralement tel quel, vous vous retrouverez avec des mots comme "cliquez ici, voici le lien, comme expliqué plus haut…" adaptés à l’écrit mais qui n’ont juste aucun sens une fois récités par la voix. Ou encore des formulations qui sont compréhensibles pour un humain mais moins pour une machine comme les acronymes (CMO, UBA, etc.), les timings (45" qui doit être lu comme étant 45 secondes), voire les noms de certaines marques et personnes. Et finalement, des textes qui peuvent très bien mélanger plusieurs langues - français, néerlandais et anglais. »
 
« Les éditeurs de contenus devront donc prévoir une méthodologie rédactionnelle rigoureuse, tenant compte des deux modes de lecture, écrit et oral », prévient Damien D'Ostuni.
 
« C’est toute notre façon d’interagir qui va changer »
 
 Thierry Brynaert, CEO de Wavemaker : « Il est indispensable de montrer au marché qu’avec la voix, c’est toute notre façon d’interagir qui va changer. Tant dans notre vie privée que professionnelle. Le challenge technologique fut de taille, mais avec l’intelligence collaborative - une notion et une façon d’être et de vivre qui me sont chères -, nous sommes parvenus à réaliser cette première en Belgique ! »
 
Damien D'Ostuni : « De manière générale, cette nouvelle interface utilisateur (Voice User Interface) vient avec son lot de challenges pour les marketers. En tant qu’utilisateur, vous n’avez pas envie d’entendre votre assistant vocal lire des articles pendant plusieurs minutes d’affilées. C’est la raison pour laquelle nous avons modifié l’interface en lisant d’abord uniquement les titres trois par trois afin de toujours laisser le choix à l’utilisateur et ne pas monopoliser la conversation trop longtemps. »
 
« Tout ceci nous permet de comprendre l’énorme intérêt qu’il y aura ces prochaines années pour des Conversational Designers. C’est déjà le cas avec l’arrivée des chatbots, ce le sera encore plus avec le Voice Marketing. Les annonceurs devront tenir compte de quatre ingrédients pour une application vocale avec une voix personnalisée : un contenu structuré et adapté à la diction ; un outil permettant de vocaliser le contenu ; une action/skill/voice app qui récupère ces contenus vocaux ; et une interface utilisateur voice user friendly (smartphone, smartspeaker…). »
 
Dès lors, le jargon des marketers et les outils qu’ils devront utiliser pour développer leur Voice Marketing Strategy devront évoluer avec de nouveaux acronymes et hard skills. En effet, le développement d’une voix les forcera à apprivoiser des termes tels que le Speech To Text (STT) et le Text To Speech (TTS) propres au Natural Language Processing (NLP). 
 
« A ce stade, les universités ne sont pas prêtes à former les marketers sur ces matières. C’est l’une des raisons pour lesquelles, en collaboration avec Media Marketing, nous avons décidé d’être avant-gardiste en lançant la première Voice Academy. » Ouverte à tout le marché, celle-ci a pour objectif de former les professionnels à cette nouvelle interface utilisateur vouée à un grand avenir.
 
« Les marketers devront définir une stratégie Voice en ligne avec les valeurs et les USP de chacune de leur marque. Par exemple, Philadelphia ne pourra pas avoir la même voix que Côte d’Or. De même, outre les nombreuses possibilités en e-commerce offertes par la voix, chaque marque devra développer des types de contenu différents et spécifiques : les produits alimentaires pourront offrir des recettes, là où une marque automobile devra permettre de prendre un rendez-vous pour l’entretien du véhicule, etc. »
 
Thierry Brynaert : « Tout comme une marque ne souhaiterait pas avoir le même logo qu’un concurrent, elle ne voudrait pas non plus avoir la même voix. La collaboration avec MM nous a permis de démontrer la faisabilité technologique du projet. Cela nous ouvre le champ des possibles pour aller vers plus d’humanisation de la marque par la voix. »
 
Modalités pratiques
 
Pour utiliser l’application, c’est très simple. Si vous avez un Smart speaker Google Home configuré en français ou en néerlandais, il vous suffit de dire calmement pour bien marquer les espaces "Parler avec Media Marketing" ou "Praat met Media Marketing" et l’application va directement se lancer par défaut.
 
Une fois l’application lancée, vous avez plusieurs commandes vocales disponibles dont voici la liste :

- "Premier" ou "lis/lire le premier article,  "deuxième" ou "lis/lire le deuxième article", "troisième", etc. ;

- "Suivant" permet de passer à la liste des trois prochains titres de news que vous soyez dans une liste ou dans le détail d’un article ;

- "Précédent" ou "Retour" permet de revenir à la liste des trois titres de news précédents que vous soyez dans une liste ou dans le détail d’un article ;

- "Retour à la liste" permet de revenir à la liste des trois news quand vous êtes déjà dans un article sélectionné ;

- "Stop" ou "bye" fermera l’application MM.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - INNOVATION






INTERVIEW

A quoi ressemble l'Entreprise immortelle de Fons Van Dyck ?

A quoi ressemble l'Entreprise immortelle de Fons Van Dyck ?



DOSSIER  



Michel Van der Poorten (IBM) : « 90% des données disponibles mondialement ont été générées au cours des 24 derniers mois »  


A intervalles réguliers, à l’initiative de Wavemaker Belgium, les équipes de l’agence de GroupM et ses clients se réunissent pour suivre une présentation donnée par un conférencier inspirant. « Le...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Votre stratégie Voice Marketing est-elle prête ?, par Damien D'Ostuni (Innovation & Activation Expert, Wavemaker)   


Le smart speaker offre un nouveau terrain de chasse au cœur même du foyer et à fort potentiel pour les marques. Comment dès lors en tirer profit, sachant que l’interface se contrôle généralement...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Instagram au kilo  


Aujourd'hui, Instagram fédère chaque mois plus d'un milliard d'utilisateurs actifs à travers le monde, dont la moitié a entre 18 et 24 ans. Une cible de choix pour les annonceurs en quête de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier