Nl
Close

MEDIA

Not an addict, par Griet Byl (MM)

Dimanche 10 Mars 2019

Not an addict, par Griet Byl (MM)

Après le lancement de Yugo par Telenet - vous savez, le nouveau pack qui veut satisfaire les besoins nomades des millennials - Proximus a présenté à son tour une nouvelle formule d'abonnement, très similaire et disponible à partir d’avril. Celle-ci a été baptisée Epic Combo et comprend l’Internet fixe et mobile, ainsi que l’accès à des applications de streaming musical, aux médias sociaux, à différentes plateformes vidéo et à Proximus TV sur n’importe quel écran. Les deux formules sont par définition idéales pour l’utilisateur média actuel ultra-connecté qui consacre chaque minute oisive à la consommation de contenu audiovisuel.
 
Comme le veut l’expression, l’occasion fait le larron : pas étonnant dès lors qu’une part grandissante de la population souffre de "digibésité". Savez-vous qu’un concitoyen lambda passe en moyenne entre 5 et 8 heures par jour sur son smartphone ? Le fléau est tel que le gouvernement, les médias et même les fabricants des systèmes d'exploitation tentent de sensibiliser le public aux conséquences potentiellement néfastes d’une surconsommation. Pensez problèmes de concentration, surcharge mentale, vue troublée, absence d’activités physique, etc. Au point que les consommateurs eux-mêmes commencent à réaliser qu’ils ont un problème et essaient de s’autosanctionner pour y remédier. Ainsi, d’après la dernière édition du Digimeter, 31% des Flamands se considèrent comme dépendants de leur smartphone, tandis que 76% (!) essaient d’imposer au moins une règle pour y remédier. 
 
En mettant leur smartphone de côté pour lire par exemple. La lecture semblerait en effet être encore un remède très efficace et éprouvé contre plusieurs maux provoqués par l’usage excessif d’écrans.
 
Selon une étude d’iVox à l’occasion des 100 ans du Standaard, la lecture est considérée par deux répondants sur cinq comme la façon idéale de se détendre. 75% disent pouvoir se vider la tête en lisant. 60% estiment que la lecture les rend plus heureux et 26% affirment qu’un bon livre permet d’évacuer le sentiment de solitude. 20% vont jusqu’à dire que certains livres leur ont donné assez de confiance et d’inspiration pour changer de vie. Au-delà, 70% indique une meilleure concentration grâce à la lecture.
 
Vous ne nous croyez pas ? Essayez donc le dernier roman d’Ilja Leonard Pfeijffer, "Grand Hotel Europa". Une brique qui vous garantit des heures de plaisir, alternant passages philosophiques, lyriques et érotiques, sur fond mélancolique. Avant de vous rendre compte que vous avez dépassé la moitié du livre, votre smartphone sera oublié.

Archive / MEDIA